Publié le 13 septembre 2020
Bien que comédien et metteur en scène, Alberto Garcia Sanchez est d’abord un conteur. Il le prouve ici encore en défendant la cause féminine.

Pour clarifier sa démarche, Sanchez explique en premier lieu comment il s’est senti devenir femme au point de vouloir jouer cela sur scène : il est devenu elle et elle est celle qui interprète celui. Ou vice-versa. Corollaire : une incursion dans les stéréotypes des comportements domestiques des mâles et une joyeuse inversion des sexes.

Puis voici le docteur en action devant une infirmière admirative. Il est vrai que le docteur est une doctoresse. Lui succède une dame encore jeune qui rencontre l’enfant qu’elle a décidé de ne pas avoir, car même si tout le monde s’en étonne ou s’en scandalise, elle a bien cette liberté d’être mère ou pas.

Voici une réflexion qui mène à s’imaginer que, puisque nous ne sommes pas seuls sur terre, ailleurs au moment où on pense, d’autres humains vivent des tas de situations normales, dangereuses, insolites tandis que nous sommes là à ne penser qu’à nous. Voilà un conte à propos de vie après la mort, l’histoire d’une jeune fille violée qui veut se réincarner en elle-même pour changer une vision machiste de ce crime. La jupe qui apparaît dans l’histoire suivante révèle la dictature des régimes à la mode qui bannissent tout écart de poids.

De quoi s’interroger à propos de ce qu’on appelle la beauté ; la réponse étant qu’elle existe dans le regard porté par autrui. Tout cela pour aboutir à une conclusion évidente (mais pas encore pour tout le monde) : femmes et hommes peuvent exprimer des sentiments semblables car il n’y en a vraiment pas qui sont réservés à un sexe plutôt qu’à l’autre.

Sanchez comédien manie bien la parole. Elle reste assez envahissante car, l’auteur-interprète a beau bien jouer, il manque un peu de respiration entre ces contes. Parfois les mots s’accumulent et l’attention faiblit. Par bonheur, une poésie fantasque vient alléger un propos militant, essentiel qu’un humour pour une fois parcimonieux, rend plus communicatif dans notre monde pas toujours attentif à l’humain.



Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Thoricourt (Silly) - Théâtre au vert - Belgique Le 21/08/2020 à 21h30 Grange du Château 43 rue de Silly Téléphone : + 32 (0)68 65 96 26. Site du théâtre Réserver  

Elle est mon genre

de Alberto García Sánchez

Seul-en-scène Contes Théâtre
Mise en scène : Alberto García Sánchez
 
Avec : Alberto García Sánchez

Collaboration rédactionnelle : Magali Armengaud
Collaboration artistique : Sigrun Kilger, Manon Dumonceaux, Anne Marchionini

Durée : 1h20 Photo : © Arnaud Van Hammée

Compléter : http://www.ruedutheatre.eu/article/3645/machintruc/

                   http://www.ruedutheatre.eu/article/3919/le-moment-cle/

Lire: : Alberto Garcia Sanchez, Elle est mon genre –Elle y mi genero, Auto-édition, 2018, 146 p. (édition bilingue: français - castillan)