Publié le 8 septembre 2020
Rencontrée alors qu’il avait 17 ans, la comédie musicale n’a cessé d’obséder Antoine Guillaume. Il partage cette passion à travers son métier de chanteur-comédien et un spectacle-échantillon.

Dans un décor de coulisses, Antoine Guillaume est un artiste qui se prépare à entrer en scène tandis que dans l’espace virtuel, derrière lui, commence « Cabaret » de Masteroff, Ebb et Kander… Comme il a manifestement le temps avant d’aller sur le plateau (peut-être est-il même la doublure d’un des interprètes), il se met à raconter la comédie musicale style Broadway, car il n’a que peu d’estime pour le style ‘à la française’.

Il navigue entre les costumes suspendus, le miroir entouré d’ampoules électriques de la table de maquillage, les affiches souvenirs de spectacles réputés. Il entame une connivence complice avec Julie Delbart, pianiste virtuose. Car raconter ne lui suffit pas. Pour convaincre, il entonne un échantillonnage d’airs plus ou moins connus de comédies célèbres afin de nous associer à son plaisir, partant du postulat que « La vie réelle n’est pas assez musicale ».

Sa voix s’accommode bien de toutes ces mélodies qu’il interprète en totalité ou en fragments plus ou moins brefs. Il chante avec nuances et conviction. Il danse peu mais il est visible que son corps, dans sa gestuelle, est maîtrisé. Il raconte aussi car il s’aventure par moments du côté de l’autobiographie ; il se comporte aussi en conférencier, en historien, en érudit.

Il voit la lointaine origine de la comédie musicale dans L’opéra du gueux en 1728 qui deviendra avec Kurt Weil et Bertolt Brecht L’opéra de quat’sous. Bien avant la période faste des spectacles à Broadway, entre les années 20 et le début des sixties.

Il a du bagout et de l’humour. Cependant, il a tellement à dire et tant de citations à égrener que parfois, cela donne un peu le tournis tant cette accumulation de titres, de chansons, d’anecdotes ne laisse pas plus le temps de souffler que d’apprécier tous les refrains.

De Porgy and Bess et Showboat à Lala Land en passant par Chantons sous la pluie, West Side Story, Mary Poppins, La mélodie du bonheur, Hair, Grease ou Le Fantôme de l’opéra, les grands moments de l’opérette à l’américaine défilent. Tout est évidemment en anglais et tant pis pour ceux qui ne parlent pas cette langue car alors une certaine monotonie les guette.

Le doigté de Julie Delbart, sa pétulance autant que la variété de son jeu, soutiennent la présence du chanteur dont l'assurance ne faiblit pas. La salle aura passé un moment musical plaisant. Elle regrettera sans doute l’impossible : la présence des chanteurs, la somptuosité des décors, les chorégraphies entraînantes, les effets lumineux qu’un seul-en-scène ne remplacera jamais.  

Il répond musique


Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Silly - Théâtre au vert - Belgique Le 20/08/2020 à 20h Chapiteau des Baladins du Miroir Place Obert de Thieusies Thoricourt Réserver  

Vous avez dit Broadway ?

de Antoine Guillaume

Spectacle musical
Mise en scène : Michel Kacenelenbogen
 
Avec : Antoine Guillaume, Julie Delbart (piano)

Assistant mise en scène, oeil extérieur Lou Kacen

Scénographie Noémie Vanheste

Lumière Laurent Kaye

Son Jérémie Saive

CostumesDelphine Coërs, Héloïse Mathieu

Régie Gaël Genette


Durée : 1h30 Photo : © Gaël Maleux  

Production : Théâtre le Public (Bruxelles)