Publié le 14 février 2019
D’une existence réelle, celle de l’anarchiste Ravachol (1859-92), la jeune troupe Mo Dul a campé une fresque allègre sur fond de misère sociale.

Au départ, il y a le mot « ravachol ». Dans certains des dialectes de Wallonie, il signifie plus ou moins «marginal» en sa connotation péjorative. Ensuite, il y a l’histoire réelle d’un garçon du peuple qui, pour fuir la misère, vire peu à peu de la délinquance à l’anarchisme militant jusqu’à provoquer des attentats sanglants, finit sous la guillotine. Elle a inspiré Axel Cornil et la troupe de jeunes comédiens qui l’entourent.

L’optique choisie est de jouer avec un minimum de matériel sur un plateau nu, les coulisses étant visibles et l’ensemble des comédiens étant présents en permanence. Les différents rôles – une quinzaine – sont endossés successivement par trois acteurs, Ravachol étant dévolu au dernier membre de ce quatuor de débutants déjà bien formés.

C’est dire que la potentialité du théâtre à créer de l’illusion sans s’échiner à un réalisme direct est promue au maximum. Les lieux surgissent au gré des tables et de quelques accessoires déplacés dans l’espace. Des vêtements typiques sont endossés à chaque mutation de personnages, agrémentés de l’un ou l’autre ustensile révélateur. À charge de chacun des interprètes de modifier sa démarche, ses mimiques, sa gestuelle, sa voix pour entériner son transfert d’identité et pour combiner les aspects comiques autant que dramatiques.

Ce travail d’interprétation met en valeur un jeu d’acteur capable de compositions multiples, preuve d’une formation suffisamment complète pour leur donner de l’aisance en toutes circonstances. Ce qui donne des représentations dynamiques, généreuses, un rien potaches par moments. Il y manque seulement, mais seule l’expérience l’apportera, davantage de maturité physique et intellectuelle pour que chaque protagoniste soit totalement habité.

À travers les épisodes enfilés avec entrain, s’esquisse la misère d’un prolétariat surexploité. Aves ses corolaires : précarité matérielle, détresse morale, refuge dans la boisson, déchéance vers la prostitution et la délinquance, sensibilité à des démarches idéologiques empreintes de populisme, répression sociétale aussi violente que les réactions extrémistes aveugles.

Un tableau que Zola et les écrivains prolétariens ont dressé depuis longtemps. Mais qui résonne aujourd’hui de manière proche de l’actualité tandis qu’une certaine indigence s’accroit, que les revendications sociales se radicalisent, que des intégrismes politiques ou religieux rongent les démocraties.



Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Mons - MARS (Mons Arts de la Scène) - Belgique Du 01/02/2019 au 09/02/2019 à 20h Le Manège 1 rue des Passages Téléphone : 32 (0) 65 39 59 39 . Site du théâtre Réserver   Bruxelles - Rideau de Bruxelles - Belgique Du 19/02/2019 au 02/03/2019 à 20h30 me 19h30 Théâtre 140 Avenue Eugène Plasky, 140, 1030 Bruxelles Téléphone : +32 (0)2 7339708. Site du théâtre Réserver  

Ravachol

de Axel Cornil

Théâtre
Mise en scène : Axel Cornil
 
Avec : Adrien Drumel (Marie, L’Avocat1, Jas, Le Flic, L’Ermite), Gwendoline Gauthier (Biscuit, Le Juge, la Pute, Le Garçon de café), Héloise Jadoul (Joséphine, L’Avocat 2, Le Fermier, Mariette, Marthe), Pierre Verplancken (François Ravachol)

Dramaturgie, production : Meryl Moens
Assistanat à la mise en scène : Olmo Missaglia
Soutien à la diffusion : Rose Alene
Régie générale, scénographie : Marc Defrise assisté de Baptiste Leclere
Costumes : Rose Alene, Charlotte Lippinois
Lumières : Emily Brassier
Coaching musical : Muriel Legrand, Ségolène Neyroud
Discussions, regards avisés : Valentin Demarcin, Corentin Lahouste

Durée : 1h30 Photo : © Gilles Barez  

Production : MoDul / Rideau de Bruxelles / Mars – Mons Arts de la Scène / La Coop asbl.
Soutiens  : Shelterprod / Taxshelter.be / ING / Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge.
Aide : Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie- Bruxelles – Service du Théâtre – CAPT, COCOF, « Fonds d’Acteur », Compagnie L’acteur et l’écrit
Résidence auteur : Centre des auteurs dramatiques (CEAD), Centre des Écritures Dramatiques – Wallonie – Bruxelles (CED-WB), à Montréal.

Lire : Axel Cornil, Ravachol, Mons. Sales gosses, 2018, 92 p. Illustrations : Félix Laurent     

         Axel Cornil / Talents croisés / Le théâtre comme chant de batailles, in Rideau noir et tableau rouge n°61, Manage, IThAC, 2019, 36 p.

Compléter : Axel Cornil, Du béton dans les plumes, Carnières, Lansman, 2016, 42 p.

                    Axel Cornil, Jean Jean, Carnières, Lansman, 2016, 44 p.

                    Axel Cornil, Si je crève ce sera d'amour, Carnières, Lansman, 2015, 46 p.