Publié le 8 avril 2018
Déplacement à Vernouillet pour assister à une pièce sur l’homosexualité masculine, racontée à travers l'expérience d’un adolescent de 14 ans. Une proposition en mots et en dessins dont la beauté fut toutefois entamée par l’intolérance du public.

En plus d'être un vaste sujet, l'identité se définit de manière multi-prismique, l’un de ses principaux prismes restant sans aucun doute la sexualité. Si nous pouvons la ressentir dès notre plus tendre enfance à travers l’observation de son propre sexe, elle ne se nomme que des années plus tard.

Il semblerait qu’une grande majorité de notre monde soit hétérosexuel. Il semblerait aussi que l’autre partie, 20%, soit homosexuelle. Ces homosexuel.le.s sont, en l'occurrence, très concerné.e.s en matière d'interrogation identitaire. La question « Qui suis-je ? » est tellement essentielle dans la conscience de celles et ceux qui ont ces attirances, qu'elle a été choisie comme titre de la pièce découverte sur les planches contemporaines du grand théâtre de Thionville.

Située en plein cœur des Yvelines dans une zone industrielle déserte, Thionville abrite un lieu aussi curieux que chaleureux, l'Atelier à spectacle. Un vaste espace ouvert avec les affiches des artistes, spectacles et concerts passés un jour par-là, des sculptures accompagnées de quelques mots poétiques, et d'autres idées surprenantes tel ce cintre mobile duquel pendent de nombreux articles de presse.

Avant le début de la pièce, nous profitons d’une tablée généreuse auprès des artistes du spectacle. Trois comédiens - deux hommes et une femme qui s’avèreront convaincants et touchants sur scène - des techniciens et le metteur en scène, Yann Dacosta. Personnage affable et souriant qui explique, entre l’entrée et le plat, son choix d’adapter un roman de Thomas Gornet sur l’homosexualité masculine. Il lui semble important d'aborder ce sujet auprès des adolescent.e.s pour qu’ils sachent qu'il existe partout, qu'il peut surgir dès 14 ans (âge du protagoniste de la pièce) et qu'il advient sans choisir. Pour théâtraliser davantage le contenu de ce roman en partie retravaillé pour la scène, il a demandé au talentueux Hugues Barthe d'illustrer les saynètes de vie de ce jeune collégien. Un trait noir et blanc d'une précise naïveté qui s'insère subtilement à la narration.

A Gay Story

Sur scène, un vidéoprojecteur sur lequel sont projetés les dessins de Barthe et duquel émergent, par moments, les ombres chinoises de comédiens qui savent utiliser le vaste espace de l’Atelier à spectacle. Également, un banc central où l'on s'assoit ou travaille, ainsi qu’un tréteau surélevé où l'on discute, dort, se confesse. Ces effets visuels confèrent à la pièce une dimension poétique d'autant plus réussie qu'elle vient compenser l'aspect parfois superficiel de cette histoire. La montée des émotions amoureuses n'est en effet pas toujours évidente.

En revanche, l'homophobie de la salle, elle, l'était. Les 400 adolescent.e.s composant la salle, ont poussé des cris aigus dès lors qu’il s’agissait d’images vaguement érotiques ; des cris indignés lorsque Vincent ose avouer être « amoureux de Cédric » ; des cris stridents lors du baiser final. On nous a dit, au sortir de la pièce, que ces mêmes adolescent.e.s avaient été briefés. Ah ? Nous espérons surtout qu’ils le seront après pour que ces comportements xénophobes soient discutés et, le cas échéant, sanctionnés. Peut-être aussi aurait-il été préférable que cette pièce, initialement à partir de 12 ans, le soit à 14 - un âge où l’idiotie peut plus facilement être contrebalancée par une plus grande maturité.

Le constat est en tout cas navrant. L’homosexualité, pourtant si naturelle, a encore un long chemin à parcourir devant elle pour ne pas "horrifier" les générations qui composent le monde de demain… Espérons que l’intelligence avignonnaise soit, en juillet prochain, davantage digne de cette pièce.



Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Vernouillet (78) Le 05/04/2018 à 14h00 L'Atelier à spectacle 51 Rue de Torçay, 28500 Vernouillet   Vernouillet (78) Le 05/04/2018 à 14h00 L'Atelier à spectacle 51 Rue de Torçay, 28500 Vernouillet


10 avril 2018 Le Sillon - Petit-Couronne (76)

12 et 13 avril 2018 L’Etincelle - Théâtre de Ville de Rouen (76)

17 et 18 avril 2018 Dieppe Scène Nationale - Dieppe (76)

6 au 27 juillet 2018 - 14h40 au 11 - Gilgamesh - Belleville - (Festival d’Avignon 2018)

 

 

Qui suis-je

de Thomas Gornet

Jeune Public
Mise en scène : Yann Dacosta
 
Avec : Théo Costa-Marini, Côme Thieulin, Manon Thorel

Dessinateur : Hugues Barthe

Scénographe : Grégoire Faucheux

Lumières : Éric Guilbaud

Vidéo : Camille Sénécal

Costumes : Corinne Lejeune

Durée : 1h05 Photo : © Arnaud Bertereau - Agence Mona