Publié le 11 novembre 2017
Dans « Jusque dans vos bras » les Chiens de Navarre se paient la tête de l’identité française. Une succession de sketches potaches qui décrivent la France au bord de la crise de nerfs.

Il ne fait pas bon être au premier rang des Bouffes du Nord pour le nouveau spectacle des Chiens de Navarre. On y est en effet constamment sollicité pour prendre part au jeu de massacre qui se joue sur scène. Et on risque de tomber sous les griffes de Pascal Sangla, bateleur à la gouaille féroce, qui avec un plaisir sadique vous pousse dans vos retranchements et votre petit confort de spectateur-voyeur privilégié. Ce qui provoque immanquablement l’hilarité de la salle.

Joyeusement potache, la troupe d’une douzaine de garnements et de filles insolents s’égaie sur la fausse pelouse qui tapisse le plateau du théâtre comme un terrain vague, propice à toutes sortes d’empoignades/rigolades. « Jusque dans vos bras » n’est pas une pièce mais une succession de sketches, un chapelet de situations et de gags qui rappelle beaucoup la grande époque du café-théâtre des années 70.

Pas de texte, donc, mais juste un canevas et des improvisations, « une forme qui crée de l’intranquillité », dit le metteur en scène, Jean-Christophe Meurisse. Lequel revendique le droit de rire de tout et même du pire. Et se plait à définir son équipe comme « une troupe de bouffons ». En ligne de mire, cette fois : l’identité nationale, un mistigri dont tout le monde parle et que personne ne connaît. Mais qui provoque des crispations capables de transformer le moindre pique-nique champêtre par quoi s’ouvre le spectacle en pugilat, chacun campant sur ses positions hystériques.

Tableaux pas piqué des vers

Face à un pays au bord de la guerre civile, la troupe ressent l’urgence de procéder à une psychanalyse express des grosses têtes qui ont fait la France. Apparaissent ainsi en guise d’intermède entre les sketches : un de Gaulle algérien juché sur échasses, une Jeanne d’Arc à la recherche d’un dépuceleur, un Obélix sculpteur de phallus… Comment ne pas se marrer ? On rit jaune toutefois lorsque au son de « Douce France » chanté par Charles Trenet débarque sur scène un zodiac plein à ras bord de migrants. Les pauvres diables supplient le public de venir tirer la corde qui leur permettra d’accoster en terre promise et les sauvera. Quelques uns au premier rang se déplacent, les autres, gênés, attendent que ça se passe...

Justement on passe sur d’autres tableaux pas piqués des vers : une séance à l’Ofpra (Office de protection des réfugiés) entre un congolais rigolard et un fonctionnaire psychorigide; ou encore l’accueil de migrants au foyer douillet d’un couple de bobos parisiens… Et on s’arrête sur l’épilogue en forme de science-fiction : des cosmonautes venus d’ailleurs débarquent sur la planète France et tentent d’y planter un drapeau bleu-blanc-rouge. Forcèment, ils se plantent…



Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Paris Du 07/11/2017 au 02/12/2017 à 20H30 Théâtre des Bouffes du Nord 37 bis, boulevard de la Chapelle, 75010 Téléphone : 0146073450. Site du théâtre

Dimanche à 16h

Du 7 au 8 décembre 2017 : hTh, Montpellier

Du 12 au 21 décembre 2017 : Théâtre Dijon-Bourgogne

Du 10 au 13 janvier 2018 : Théâtre Sorano, Toulouse

Le 18 janvier 2018 : Le Manège, Maubeuge

Du 23 au 25 janvier 2018 : L’Apostrophe, Pontoise

Du 31 janvier au 2 février 2018 : Le Carré des Jalles, Saint-Médard-en-Jalles

Du 6 au 10 février 2018 : Théâtre du Gymnase, Marseille

Du 14 au 15 février 2018 : CDN d’Orléans

Le 13 mars 2018 : Théâtre du Vellein, Villefontaine

Le 16 mars 2018 : Les Salins, Martigue

Du 20 au 21 mars 2018 : Le Volcan, Le Havre

Du 28 au 30 mars 2018 : Théâtre Sortie Ouest, Béziers

Du 4 au 5 avril 2018 : Maison des Arts de Créteil

Du 13 au 14 avril 2018 : TEAT, Sainte-Clotilde

Du 24 au 29 avril 2018 : MC93 - maison de la culture de Bobigny

Du 3 au 4 mai 2018 : Théâtre de Bayonne

Du 16 auau 18 mai 2018 : CDN  de Lorient

Du 23 au 25 mai 2018 : Théâtre Auditorium de Poitiers

Le 29 mai 2018 : Théâtre Paul Éluard, Choisy-le-Roi

Réserver  

Jusque dans vos bras

de Les Chiens de Navarre

Théâtre
Mise en scène : Jean-Christophe Meurisse
 
Avec : Caroline Binder, Céline Fuhrer, Matthias Jacquin, Charlotte Laemmel, Athaya Mokonzi, Cédric Moreau, Pascal Sangla, Alexandre Steiger, Brahim Takioullah, Maxence Tual, Adèle Zouane

Régie générale et création lumière : Stéphane Lebaleur

Création et régie son : Isabelle Fuchs

Régie son : Jean-François Thomelin

Régie plateau : Flavien Renaudon

Décors : François Gauthier-Lafaye

Création costumes : Elisabeth Cerqueira

Durée : 1h30 Photo : © Philippe Lebruman