Publié le 8 avril 2014
Inspirée par Chagall, Charlotte Gosselin réalise des prouesses pour créer un enchantement visuel et sonore dans un minuscule espace.

L’Errant commence comme un grand récit des origines, une nouvelle mythologie, il nous absorbe tout entier dans un univers poétique et philosophique et nous invite à suivre la marionnette d’un homme sans âge dont la sagesse tient dans sa longue barbe.

Marcheur invétéré, il sème des pierres le long de son chemin. Cette coutume, par laquelle on rend parfois hommage aux disparus, lui donne l’apparence d’un Petit Poucet qui ne voudrait pas revenir sur ses pas et qui préfèrerait ouvrir à d’autres le chemin.

La marionnette s’inspire bien sûr du mythe du « juif errant » mais elle va aussi bien au-delà. Elle devient attachante dans le couple qu’elle forme avec sa marionnettiste ; elle nous entraîne du côté du Muppet Show lorsqu’elle croise Tristan, un vieux compagnon de route. La poésie du début se mêle alors à l’humour et empêche le spectacle de tomber dans la grandiloquence.

On passe insensiblement de l’un à l’autre registre, on navigue entre de multiples références culturelles en un foisonnement aussi joyeux que dans une toile de Chagall qui constitue le fil conducteur de L’Errant. Le peintre passe plus qu’il ne s’impose dans la pièce, on n’est pas ici dans une leçon d’histoire de l’art.

Sa présence incidente contribue à la qualité des effets visuels du spectacle tout au long duquel lumière et vidéo dansent un très fin ballet. Le tout est sublimé par le son et la musique traités avec un soin tout aussi méticuleux. La présence sur scène d’un musicien, Robert Thébaut,  participe à l’incarnation de la musique qui devient un autre personnage de la pièce.


On sent que Charlotte Gosselin est une perfectionniste qui veut faire de chaque instant une œuvre à part entière pour son public. Outre la magnificence du spectacle, une telle abnégation est un très beau cadeau pour le spectateur.



Source : www.ruedutheatre.eu Suivez-nous sur twitter : @ruedutheatre et facebook : facebook.com/ruedutheatre
Paris Du 25/03/2014 au 28/03/2014 à 20h Théâtre aux Mains nues 7 square des Cardeurs Téléphone : 01 43 72 60 28. Site du théâtre Réserver   Saran Du 02/10/2014 au 03/10/2014 à 20h30 Théâtre de la Tête noire 144, ancienne route de Chartres 45770 Saran Téléphone : 02 38 73 02 00. Site du théâtre Réserver   Chinon Le 04/11/2014 à 20h30 Espace Rabelais Digue Saint Jacques 37500 CHINON Téléphone : 02 47 98 46 55. Site du théâtre Réserver   Meung sur Loire Le 13/11/2014 à 20h30 La Fabrique 5 Rue des Mauves 45130 Meung-sur-Loire Téléphone : 02 38 44 61 27.  

L'Errant

de Charlotte Gosselin

Théâtre
Mise en scène : Charlotte Gosselin
 
Avec : Charlotte Gosselin

Collaboratrice artistique : Clémence Larsimon

Plasticienne/création marionnette : Maïté Martin, Charlotte Gosselin

Création lumière et vidéo : Christophe Guillermet

Création sonore : Thomas Sillard

Création costume : Frédérique Mougin

Musicien violoniste : Robert Thébaut

Chorégraphe : Marlène Koff

Construction décor : Philippe Blanc

Production : Compagnie L'arc électrique

Durée : 1h Photo : © DR