Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 8 novembre 2018
Robert Bensimon faire revivre Anna Politkovskaïa, journaliste russe et militante des droits de l’homme, assassinée voici douze ans. Un manifeste contre l’oubli.

Un « spectacle-manifeste », c’est ainsi que Robert Bensimon désigne la pièce où il fait revivre le personnage d’Anna Politkovskaïa, journaliste et écrivaine russe assassinée le 7 octobre 2006, dans son immeuble à Moscou. Douze ans après, le poète, dramaturge, metteur en scène et acteur, sous-titre le spectacle « Voulons-nous vraiment savoir ? », interpellant ses concitoyens français sur ce meurtre dont les véritables commanditaires n’ont jamais été désignés.

Outre lui-même qui joue son propre rôle et dit des textes en langue russe sont présents sur scène un «lecteur français » (joué par Pierre Carteret), lequel par la force de son invocation fait sortir de la nuit (donc de l’oubli) la  journaliste russe (incarnée par Corine Thézier) dans son bureau au bi-hebdomadaire Novaïa Gazeta. Ces apparitions sont entrecoupées de morceaux de musique mélancolique interprétés en alternance par un violoncelliste (François Robin) ou un flûtiste (Jean-Philippe Grometto). Combiné avec les citations des textes d’Anna, mais aussi avec ceux de soldats et d’officiers enlisés dans le bourbier de la guerre de Tchétchénie, la pièce forme une sorte de puzzle dont les spectateurs sont invités à assembler les morceaux.

Se dessine peu à peu la personnalité d’Anna Politkovskaïa, inflexible militante des droits de l’homme, objet de menaces et victime d’attentats, continuant néanmoins à enquêter  en Tchétchénie, et en Ingouchie. Sans craindre de dénoncer les exactions commises par les redoutables agents du FSB (l’ex KGB), couvertes par les instances fédérales. Outre sa dénonciation du musèlement de la démocratie par Vladimir Poutine, ressurgissent, entre autres, ses tentatives de médiation contre l’usage de la violence, notamment dans la prise d’otages au Théâtre de la Doubrovka, à Moscou, en 2002 qui, par l’emploi de gaz paralysants, avait tué 130 spectateurs.

Autant d’évocations qui nous invitent à résister à la passivité et à l’oubli prônés par le régime de Poutine.

Anna Politkovskaïa
Paris Du 07/11/2018 au 24/11/2018 à 19h Théâtre Dézajet 41 Boulevard du Temple 75003 Téléphone : 0148875255. Site du théâtre

Tous les samedis après-midis, du 10 novembre au 8 décembre, des rencontres sont organisées au Théâtre Déjazet avec des écrivains et des intellectuels spécialistes de la question russe.

Réserver  

Anna Politkovskaïa

de Robert Bensimon

Théâtre
Mise en scène : Robert Bensimon
 
Avec : Corine Thezier, Pierre Carteret, Robert Bensimon, François Robin (flûtiste) ou Jean-Philippe Grometto (violoncelliste)
Durée : 1h15 Photo : © Jean-Philippe Grometto