Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 16 mai 2018
A la Villette, Bartabas met en images équestres le « Requiem » de Mozart. Une ronde hallucinée de figures funèbres magnifiée par les voix des solistes et du chœur.

Avec son Académie équestre de Versailles, Bartabas redonne à la Villette un spectacle créé en grandes pompes l’an dernier au Mozarteum de Salzbourg. Mais le « Requiem » est repris ici dans une version orchestrale minimaliste : la transcription de Carl Czerny pour deux pianos avec un orgue. Les parties vocales restent toutefois identiques : chœur mixte et quatre solistes, alto, soprano, basse et ténor. Sur l’immense plateau de la Grande Halle de la Villette, les chanteurs et choristes, menés par le chef Michel Piquemal, occupent une sorte de cage suspendue un peu lointaine, d'où proviennent des voix célestes surplombant la scène proprement dite, laquelle est couverte de sable noir pour les évolutions des chevaux.

Comme il se doit pour cette messe des morts, le spectacle baigne dans une tonalité funèbre, une semi-obscurité d’où se détachent les silhouettes magnifiques des petits chevaux lusitaniens blancs à qui est confié le rôle, attesté dans de nombreuses cultures, de conduire les corps des défunts dans l’au-delà. Menées par deux palefreniers à la sinistre cagoule pointue des bourreaux, six écuyères à la longue chevelure font leur apparition, leur corps inerte pendant aux flancs des chevaux dans une ronde lente évoquant l’horloge des vanités.

Puis le mouvement s’anime au rythme de la musique et, pour le « Dies Irea », la ronde devient cavalcade effrénée, les écuyères métamorphosées en cavaliers de l’apocalypse dardent leurs javelots imaginaires contre d’invisibles vivants terrorisés. La chorégraphie est forcément rudimentaire, les mouvements des écuyères n’impliquant que le haut du corps : bras, torse, tête et cheveux, le bas du corps restant vissé aux flancs de leur monture.

Il en reste quelques images fortes comme sait en créer Bartabas : squelettes d’anges (y compris les ailes !) rivés aux chevaux formant une ronde hallucinée. Ou écuyères rappelant les figurines des horloges astronomiques des cathédrales du Moyen Age égrenant le décompte fatal du temps.

Requiem
Paris Du 15/05/2018 au 20/05/2018 à 20h30 La Villette 211, avenue Jean Jaurès (Parc de la Villette) Téléphone : 01 40 03 72 23. Site du théâtre Réserver  

Requiem

de Mozart

Spectacle musical
Mise en scène : Bartabas
 
Avec : Ecuyers et chevaux de l’Académie équestre du domaine de Versailles, Chœur régional Vittoria d’Ile-de-France, avec la participation de la Maîtrise de Paris. Solistes : Tatiana Probst, Ninon Dann, Fabien Hyon, Guilhem Worms

Direction musicale : Michel Piquemal
Assistantes à la mise en scène : Anne Perron et Emmanuelle Santini
Création lumières : Bertrand Couderc
Assistant lumières : Gilles Bottacchi
Création costumes : Sophie Manac’h
Responsable des écuries : Philippe Boué Bruque

Durée : 1h30 Photo : © Julien Benhamou