Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 10 mai 2018
La dernière création de Milo Rau inaugure la partie théâtre du KunstenFestivalDesArts qui, on le sait, fait, le mois de mai durant, le plein de créations artistiques variées souvent en premières mondiales... Événement international, il offre une quarantaine de projets multidisciplinaires résolument actuels venus des quatre coins du monde autour de la notion de culture urbanistique. Milo Rau situe son spectacle dans une ville, Liège, qu'il a jugé dévastée et sur base d'un fait-divers révélateur de son climat.

C'est arrivé près de chez nous, de Bruxelles, dans la banlieue de Liège, en Wallonie, une nuit d'avril 2012. Le jeune Ihsane Jarfi a parlé à un groupe de jeunes éméchés qui tentait de raccoler des filles dans leur Polo grise à la sortie d'un bar du centre ville. Ishane Jarfi, signalé disparu ensuite, sera retrouvé deux semaines plus tard, nu, mort sous les coups.

Milo Rau s'empare du fait-divers et reconstitue ce crime sur scène avec des acteurs professionnels et amateurs comme il a coutume de le faire. Cela tient du théâtre naturaliste (par exemple un véhicule que l'on amène sur le plateau) mais avec la distanciation qu'on lui connait.

"La Reprise" ou "re-enactment" signifie qu'après les faits réels, il y a leur transcendance, le symbole, voire la catharsis; de l'anglais "re-enact", en français: rejouer, remettre en jeu, cela tient de la performance qui garde un oeil critique sur les éléments abordés.
 
Le spectateur assiste au préalable à la reconstitution du casting des futurs actrices et acteurs amenés à parler d'eux-mêmes, à des considérations socio-philosophiques, et enfin à la reconstitution jouée du crime. La définition reconnue et l'élément "crime homophobe" n'étant pas particulièrement abordés, l'accent serait plutôt mis sur le drame social, la "tragédie du chômage". L'ensemble est divisé en chapitres par texte projeté avec des images de la ville vue sous ses angles les plus sombres.

Des "livreurs de pizza"?

Milo Rau fait dire à l'un des acteurs, Johan Leysen, que ce qui importe au théâtre c'est la pizza, le spectacle que l'on apporte au public, et non les acteurs (et techniciens ?) qui sont comparés aux livreurs. Sa recherche se porte surtout sur les aspects théoriques - il est également sociologue, écrivain , essayiste politique...- dont la question de la représentativité de la violence, des "traumas", sur un plateau de théâtre, une expérience aboutissant à la conclusion d'une impossible vérité.

Après sa "Trilogie de l'Europe", Milo Rau commence une nouvelle série, une "enquête performative à long terme" sur le passé, le présent et l'avenir du théâtre, qu'il juge "la plus ancienne forme d'art de l'humanité"."La Reprise" en est le premier volet et la première production à suivre le "Manifeste de Gand", un ensemble de règles visant à libérer la création et à faire surgir quelque chose de nouveau: "le réalisme global".

Le réalisateur suisse (Berne,1977), est maintenant établi en Belgique, dans la partie flamande car il est devenu le directeur artistique du NTGent. Il n'a passé qu'un temps assez court dans la ville wallonne de Liège, pour les besoins de son spectacle, et ne l'a vue qu'à travers la caméra des Frères Dardenne, qu'il cite plusieurs fois, devenus semble-t-il une référence pour en parler (en réalité c'est de Seraing, toute proche, qu'il s'agit).

Un des acteurs,Sébastien Foucault a, lui, suivi toutes les audiences du procès des meurtriers d'Ihsane Jarfi et la matière du spectacle est faite de ses notes mais aussi des interviews et recherches de tous: Milo Rau en tête, bien sûr, mais aussi les autres actrices et acteurs: Tom Adjibi, Suzy Cocco, Sara De Bosschere, Johan Leysen, Fabian Leenders, qui y ont contribué par leurs impros.

Avec un slogan:"Manifeste pour un théâtre démocratique du réel", Milo Rau est une figure incontournable du paysage théâtral international, abondamment primé, unanimement loué, présent dans les grands festivals.

La Reprise - Histoire(s) du Theâtre(I)
Bruxelles - Belgique Du 04/05/2018 au 10/05/2018 à 20h15 sauf le 06/05/2018: 15h et le 09/05/2018: 19h30 Théâtre National Boulevard Emile Jacqmain B-1000 Bruxelles, Bruxelles Téléphone : 022034155. Site du théâtre Réserver  

La Reprise - Histoire(s) du Theâtre(I)

de Milo Rau

Théâtre
Mise en scène : Milo Rau & ensemble
 
Avec : Tom Adjibi, Suzy Cocco, Sara de Bosschere, Sébastien Foucault, Fabian Leenders, Johan Leysen et un chien anonyme

Concept: Milo Rau
Assistanat: Carmen Hornbostel
Dramaturgie et recherches: Eva-Maria Bertschy - Assistanat: François Pacco
Collaborationdramaturgique: Stefan Bläske, Carmen Hornbostel
Scénographie, Costumes: Anton Lukas - Assistanat: Patty Eggerickx - Confection décor, costumes: Ateliers du Théatre National Wallonie-Bruxelles
Vidéo: Maxime Jennes, Dimitri Petrovic
Création son: Jens Baudisch - Arrangement musical: Gil Mortio
Création lumière: Jurgen Kolb
Chorégraphie de combat: Cédric Cerbara
Professeur de chant: Murielle Legrand
Direction technique, régie générale: Jens Baudisch
Recommandation de la production: "ce spectacle, contenant des scènes explicites de violence n'est pas adapté au jeune public".

Durée : 1h45 Photo : © Michiel Devijver  

Co-création: Milo Rau: IIPM (International Institute of Policital Murder)/Théâtre National Wallonie-Bruxelles (Création Studio TN Grandes Scènes)
Coproduction: Kunstenfestivaldesarts, Bruxelles/NTGent, Gand (BE)/Théâtre Vidy-Lausanne (CH)/Théâtre Nanterre-Amandiers, Tandem Scène Nationale Arras Douai (FR)/ Schaubühne am Lehniner Platz Berlin (DE)/Théâtre de Liège (BE)/Münchner Kammerspiele, Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt a. M.(DE)/Theater Chur, Gessnerallee Zürich (CH)/Romaeuropa Festival (IT).
Soutiens: Hauptstadtkulturfonds Berlin, Pro Helvetia, Onda-Office national de Diffusion artistique, ESACT (Liège)

"La Reprise" est aussi le titre d'un essai de Kierkegaard et "Histoire(s) du théâtre" fait référence à l' "Histoire du Cinéma" de Jean-Luc Godard