Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 20 décembre 2019
Pour les fêtes, l’Athénée fait revivre l’opérette oubliée de Maurice Yvain «Yes». Sur un livret loufoque une foule de personnages sortis des années folles mènent une sarabande déjantée.

Chaque hiver, pour les fêtes, l’Athénée nous régale d’un spectacle lyrique léger, le plus souvent par la troupe désormais bien connue et appréciée des Brigands. Sans être exceptionnel, le cru 2019 fait connaitre une œuvre tombée dans l’oubli de Maurice Yvain, le compositeur à succès de l’entre-deux-guerres, auteur prolifique d’opérettes comme Ta Bouche et de tubes comme Mon Homme, immortalisé par Mistinguett. Les chansons sont, elles, signées du non moins fameux Albert Willemetz, qui a conçu des textes qui collent à la musique (et non l’inverse) sur le mode des « lyrics » de Broadway. Une petite formation de trois musiciens accompagne sur scène les acteurs/chanteurs dans leurs tribulations délirantes.

Coproduit par le Palazetto Bru Zane, Centre de musique romantique française, Yes, créé en 1928, marque l’introduction du jazz dans l’opérette. Mais tout en modernisant le genre, en lui insufflant une dynamique nouvelle venue d’Outre-Atlantique, le compositeur n’en restait pas moins ancré dans la tradition de l’opérette française et les fox-trots et autres one-steps américains alternent avec des romances sentimentales bien de chez nous. Complétement déjanté, le spectacle fait intervenir une foule de personnages loufoques, dont une aventurière qui n’a pas froid aux yeux ni la langue dans sa poche, Clémentine, dans la peau de laquelle une certaine Arletty fit ses premiers pas dans l’opérette. 

Majordome communiste

Les deux metteurs en scène Vladislav Galard et Bogdan Hatisi ont organisé le plateau autour des instruments de musique qui sont ainsi partie prenante du spectacle ainsi que les musiciens qui mettent leur grain de sel de ci de là. Entre Londres, Le Touquet et Paris, on suit les aventures du fils du roi du vermicelle, Maxime, à qui son père ordonne de quitter Paris pour épouser une riche héritière chilienne de Valparaiso, la volcanique Marquita Negri. Avec le secours de la manucure Totte, et d’une ribambelle de personnages secondaires dont un domestique de music-hall, un majordome communiste, une cocotte aristocratique ...., Maxime va déjouer les plans de son paternel et, au terme de  rebondissements tous plus abracadabrants les uns que les autres, tout ira pour le mieux.

Dans ce tourbillon surréaliste où se mêlent les couches sociales et où tout le monde est prêt à tout tout le temps, les metteurs en scène ont choisi de s’en tenir au premier degré. Mais les décors et costumes mêlent allégrement les influences voire les clichés, empruntant à l’imagerie expressionniste des toiles de George Gross ou d’Otto Dix aussi bien qu’à l’art déco, à la Revue Nègre de Joséphine Baker, au réalisme de Fréhel, ainsi qu’aux comiques, de Max Linder à Charlot en passant par les Marx Brothers.

Irrégulier dans son tempo, le spectacle accuse des baisses de régime. Mais la bande des chanteurs, de qualité inégale tant dans l’articulation que dans le chant, ne s’économise pas pour assurer les changements de décors et tenter de donner corps à la fureur de vivre de ces années dites folles.

Yes
Paris Du 19/12/2019 au 16/01/2020 à 20h Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet 7 rue Boudreau 75009 Paris Téléphone : 01 53 05 19 19. Site du théâtre

Tournée

Le Moulin Du Roc, Niort : Jeudi 26 Mars A 20h30

Relais Culturel, Haguenau : Mardi 31 Mars A 20h30

Réserver   Vichy Le 19/01/2020 à 15h Opéra 19, rue du Parc Téléphone : 04 70 30 50 30. Site du théâtre Réserver   Charleroi - Belgique Le 26/01/2020 à 16h Palais des Beaux-Arts Place du Manège, 1 Téléphone : 071 31 12 12. Site du théâtre  

Yes

de Maurice Yvain

Spectacle musical
Mise en scène : Vladislav Galard et Bogdan Hatisi
 
Avec : Clarisse Dalles, Caroline Binder, Emmanuelle Goizé, Anne-Emmanuelle Davy, Gilles Bugeaud, Éric Boucher, Célian d’Auvigny, Mathieu Dubroca, Flannan Obé Musiciens : Paul-Marie Barbier (piano et vibraphone), Matthieu Bloch (contrebasse), Thibault Perriard (percussions et piano).

Scénographie : François Gauthier-Lafaye
Costumes :  Benjamin Moreau
Lumières : Yvon Julou
Régie générale et plateau : Julie Leprou

Durée : 2h Photo : © Michel Slomka  

Production : Palazetto Bru Zane