Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 15 novembre 2019
Pour la première fois en France, «Funny Girl» fait revivre le Broadway de l’âge d’or des comédies musicales. Tout indiqué pour les fêtes.

Chanter, danser, faire rire ou pleurer... il y a tout cela et même plus dans Funny Girl, quintessence de la comédie musicale américaine qui a marqué les plus belles heures de Broadway et qui, bizarrement, n’a jamais été montée sur une scène française. Voilà chose faite grâce à Jean-Luc Choplin qui, après avoir longtemps dirigé le Châtelet, a pris les commandes du Théâtre Marigny récemment rénové. Et nous offre un spectacle qui ravira tous les amateurs de shows, sans grande surprise mais avec un professionnalisme sans faille. Pour cette nouvelle production de Funny Girl il a fait appel à un fidèle, le metteur en scène et chorégraphe Stephen Mear avec qui il a monté 42nd Street et Singin'in the Rain au Châtelet et, l’hiver dernier, Guys and Dolls à Marigny.

Créé sur scène à Broadway en 1964 puis immortalisée à l’écran par Barbra Streisand dans le film de William Wyler (1968) qui lui vaut son premier Oscar en 1969, Funny Girl aligne les tubes qu’on découvre au détour de tableaux tous plus bluffants les uns que les autres. Dont le tube absolu et magnifique mélodie “People”. A un rythme endiablé, morceaux dansés et chantés en chœur, parties de claquettes survoltées alternent avec les numéros en solos, plus soft. Avec force strass, paillettes, plumes et costumes rutilants, la pièce est un hymne à Broadway, à ses coulisses, à ses petites mains (et jambes), à ses personnages on peut plus glamour.

Le destin de l’héroïne Fanny Brice, dite Funny, suit l’histoire vraie du musical new yorkais  le plus célèbre du début du XXème siècle, les Ziegfeld Follies, du nom de son producteur. Alors qu’elle est devenue la star de ce théâtre et qu’elle s’apprête à lancer une nouvelle revue, Fanny-Funny, remonte le fil de son passé devant sa table de maquillage. Et se revoit en gamine ingrate dans les années 1910 d’un quartier juif de New York avec ses personnages hauts en couleurs, s’essayant sans grand succès aux métiers de la scène en tant que «chorus girl» .

Mais à force d’opiniâtreté et surtout de foi en son propre talent et en son abattage comique, Fanny parvient à gravir les marches qui la mènent au sommet de l’affiche. Bien entendu, une histoire sentimentale malheureuse viendra contrarier cette trajectoire ascensionnelle, en la personne de son mari, l'élégant joli cœur Nick Arnstein, condamné pour ses affaires véreuses à la prison. Mais il en faudra plus pour déstabiliser Fanny car, coûte que coûte, «the show must go on».

Dans le rôle de Fanny Brice, l’Américaine Christina Bianco, véritable show woman, fait preuve d’un abattage inversement proportionnel à sa petite taille. Avec une énergie sidérante et une voix très ample qui la met à l’aise dans tous les registres elle est de presque tous les tableaux avec une gouaille imparable. Tous très pros, les artistes qui l’entourent sont à la hauteur sous la baguette alerte du chef James McKeon à la tête de l’Orchestre et Chœurs du Théâtre Marigny.

Un spectacle réglé comme du papier à musique, tout indiqué pour les fêtes.

Funny Girl
Paris Du 07/11/2019 au 31/12/2019 à 20h Théâtre Marigny Carré Marigny 75008 Téléphone : 01 76 49 47 12. Site du théâtre Réserver  

Funny Girl

de Jule Styne

Mise en scène : Stephen Mear
 
Avec : Christina Bianco, Ashley Day, Rachel Stanley, Matthew Jeans,Mark Inscoe, Ashley Knight, Shirley Jameson, Jessica Buckby, Isabel Canning, Joanna Goodwin, Jinny Gould, Jennifer Louise Jones, Jessica Keable, Billie Kay, Gabby Antrobus, Emily Ormiston, Emma Johnson, Matthew John Gregory, Ben Oli

Direction musciale : James McKeon
Décors et Costumes : Peter McKintosh
Lumières : Tim Mitchell

Durée : 2H40 Photo : © Julien Benhamou