Michel VOITURIER envoyé spécial à Huy
Contact
Publié le 13 septembre 2019
Deux histoires afin de démontrer l'inanité des poncifs sexistes d'une part et de prôner la solidarité et de l'autre, la tolérance par l'intermédiaire de marionnettes.

Le théâtre Jeune Public a pour mission de familiariser les jeunes avec le spectacle vivant. Il a aussi la vocation de montrer des problèmes sociétaux de façon à sensibiliser écoliers et adolescents et à susciter leur réflexion et leur esprit critique. Voici deux créations destinées aux 7 ans et plus.

L'école des mammouths

Impossible d’aller jouer dans le petit bois qui jouxte la cour de récréation de l’école. Des archéologues effectuent des fouilles derrière une palissade puisqu'on y a retrouvé un os d’animal antédiluvien. L’instituteur décide donc de baser ses cours sur les hominiens qui nous ont précédés et sur leur évolution.

Derrière ce prétexte simple, la troupe s’est attachée à traquer tous les stéréotypes attachés au genre. Car les écoliers se demandent comment étaient les humains de cette lointaine époque. Et notamment quels étaient les rapports entre femmes et hommes.

Car le maître, à qui un élève a posé la question de savoir pourquoi en orthographe française le masculin l’emporte sur le féminin, n’a trouvé d’autre réponse que « parce c’est comme cela ». Désireux d’aller plus loin, il va souligner tous les poncifs définissant les comportements, les aptitudes, les rôles attribués systématiquement aux filles d’un côté, aux garçons de l’autre.

L’inventaire est assez systématique et remet en place avec justesse ces différences que les cultures ont installées dans notre atavisme collectif au sujet des fonctions, des professions, des sentiments, des modes vestimentaires, des salaires, des capacités physiques et mentales. Différences que la troupe a glanées auprès d’enfants durant la préparation du spectacle.

La représentation est menée tambour battant, la présence visible des manipulateurs-comédiens permettant de manœuvrer les marionnettes de manière parfois presque acrobatique et l’appoint de parodies de peintures rupestres projetées sur la palissade ajoutant un ingrédient visuel cocasse.

Des marionnettes à message

Fute-Fute

L’histoire imaginée par les Ateliers de la Colline est assez complexe dans la mesure où elle véhicule pas mal de thèmes. Elle commence par une anecdote à propos de la tolérance, de l’acceptation de la différence. Car elle montre comment un primo-arrivant venu d’au-delà de la frontière est rejeté par sa classe, excepté par Fute-Fute qui en fait son meilleur ami en perdant ceux qui étaient les siens auparavant.

Ensuite, elle se poursuit avec l’expulsion de l’étranger vers une destination inconnue pour d’obscures raisons, ce qui pose le problème des renvois plus ou moins arbitraires de migrants intégrés. S’y greffe une démonstration de la difficulté de tenir des promesses lorsque Fut-Fute qui a reçu de son ami un ballon de foot magique se le fait prendre par un condisciple footballer qui veut gagner des matches.


Le récit s’embarque ensuite sur des pistes différentes. D’une part, la vénalité de certains sports populaires, puisque le cuir qui rend un club victorieux n’est pas restitué même si la vie de son propriétaire initial en dépend ; d’autre part, la solidarité : les écoliers tentent de récupérer l’objet en récoltant de l’argent afin de le racheter. Et enfin, se greffe un épisode où Fute-Fute s’invente un personnage de super-héros afin de résoudre tous les problèmes.

La scénographie est superbe en sa construction de bois. Les marionnettes sont assez caricaturales et manipulées à la fois comme des pantins et des objets. Le rythme est rapide, haletant. Et cette cavalcade autant que les sujets abordés pêle-mêle demande une attention très soutenue.


La classe des mammouths - Fute-Fute
Huy - Rencontres Théâtre jeune Public - Belgique Du 20/08/2019 au 21/08/2019 à 10h 11h30 16h 20h Salle de l’École normale Avenue Delchambre Téléphone :  00 32 42 37 28 80 . Réserver  

La classe des mammouths - Fute-Fute

de Collectif des 4 Mains - des Ateliers de la Colline

dès 7 ans Jeune Public
Mise en scène : Marie-Odile Dupuis, Jérôme Poncin - Mathias Simons
 
Avec : École des mammouths: Maud Lefèbvre Marie-Noëlle Hébrant Benoit de Leu de Cecil, Simon Hommé ou David Scarpuzza Fute-Fute : Pauline Moureau, Pierrick De Luca

Classe des mammouths:

Scénographie Aurélie Deloche, Elisabeth Bosquet, Margaux Vandervelden, Margaud Carpentiers
Création lumières Loïc Scuttenaire
Régie Loïc Scuttenaire ou François De Myttenaere ou Jonathan Vincke
Dessins et vidéos Rocio Alvarez
Univers sonore et musical Gloria Boateng
Aide : Laetitia Salsano

Fute-Fute :

Scénographie Daniel Lesage
Marionnettes Marie-Hélène Balau
Accessoires Marie-Hélène Balau, Francisco Argüelles
Éclairages, régie générale  Xavier Dedecker
Conseils manipulation Agnès Limbos
Construction du décor Lancelot Duché, Maryse Antoine
Regard bienveillant : Jean Lambert

Durée : 60' Photo : © DR  

Coproduction : Théâtre des 4 Mains, Atelier 210, Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Pierre de Lune, Jardin Passion

                         Ateliers de la Colline, Théâtre de la Communauté, Pierre de Lune, Centre Scénique Jeunes publics (Bruxelles)