Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 20 février 2019
Le titre de ce spectacle fait référence à une réflexion de Kafka à propos de la fonction du Livre. Elle s'applique ici à ceux, enfants d'ici et non d'ailleurs, que l'on pourrait appeler "adversaires" parce que leurs parents, ou grands-parents, sont supposés l'avoir été...

"L'Un" et "L'Autre" (ils n'auront pas de noms et s'appellent l'un "mon pote", l'autre "mon gars"), se rencontrent dans un lieu mal défini, comme régulièrement semble-t-il, sans but précis sinon de se retrouver entre amis d'enfance et bavarder, échanger des protestations, des mises en boîte parfois rudes, des défis, et à se chamailler à propos de tout et de rien, du temps qui passe, et surtout de la Société qui les entoure, eux qui sont "issus de groupes minoritaires"... La trentaine environ, ils sont nés parmi des communautés différentes: juive pour "L'Un", arabo-mulsulmane pour "L'Autre".

On a compris que leurs indidualités ont peu d'importance, les confidences personnelles seront rares, ils sont les représentations charnelles de courants d'idées chères à l'auteur, Hamadi, bien connu des scènes belges, dramaturge, conteur, acteur, metteur en scène*. Toutes ses réalisations ont la grande caractéristique de remettre en question les idées reçues, les opinions tranchées. L'actualité - "la vague brune européenne" - lui donne l'envie de continuer sa lutte contre le "chacun chez soi" ou "l'entre soi" qui sont certains "héritages" (identités séculaires) de groupes minoritaires,   

Celui qu'on appelle "étranger"...

Par certains détails on apprendra que l'un comme l'autre sont nés à Bruxelles, en Belgique, un pays qui écoute l'extrême-droite; ils sont en révolte et inquiets ("L'Union fait la force" sera-t-elle vraiment encore et toujours la devise des Belges ?). Alors, justement, "L'Autre" a mis au point, dit-il, le kidnapping d'un BV, "bekende Vlaming" ("Flamand connu") et non des moindres: un certain Bart de son prénom, leader bien "connu"... pour sa xénophobie. Il se trouverait ligoté dans un endroit proche, qui ne sera plus secret longtemps, la police étant sur la piste.

Le spectacle a donc pris un tour nouveau ? On verra qu'il ne s'agit pas d'un polar et que le suspense se situera ailleurs. La Peur va-t-elle instiller la panique, la crainte de "ce qui vient de l'Est et qui pue" ou bien la paralysie, l'apathie face à ceux que "L'Un" désigne comme "des loups qui nous prennent pour des moutons", alors que "L'Autre" se répand en dénonciations des insultes racistes, ou "phobistes" les plus courantes... - Pourquoi "Blancs", par contre, n'en est-elle pas une ?- Bien des questionnements seront laissés au public.

La scénographie d'Olivier Wiame est simple, l'emploi de la vidéo limité : cela se borne à projeter en bref préambule des images-choc générales de haine et de violence. Les déplacements des acteurs sont mesurés, eux aussi, faisant toute la place aux dialogues et... au talent des deux comédiens: Soufian El Boubsi (L'Autre) et Eno Krojanker (L'Un), qui réussissent à donner corps à leurs personnages dans un huis-clos tendu.

Comme la hache qui rompt la mer gelée en nous
Bruxelles - Belgique Du 12/02/2019 au 02/03/2019 à Du Ma au Sa: 20h30 Théâtre de Poche 1a chemin du Gymnase, Bruxelles Téléphone : +32(0)2.649.17.27. Site du théâtre Réserver   Bruxelles - Belgique Du 12/02/2019 au 02/03/2019 à Du Ma au Sa: 20h30 Théâtre de Poche 1a chemin du Gymnase, Bruxelles Téléphone : +32(0)2.649.17.27. Site du théâtre Réserver  

Comme la hache qui rompt la mer gelée en nous

de Hamadi

Théâtre
Mise en scène : Hamadi
 
Avec : Soufian El Boubsi, Eno Krojanker

Scénographie: Olivier Wiame 
Création lumière, vidéo: Fred Niçaise
Régie: équipe Poche

Durée : 1h15 Photo : © Alice Piemme  

Création-production:Théâtre de Poche, Bruxelles
Soutiens: Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Service du Théâtre/Ville de Bruxelles/sponsors privés

*Revoir: http://www.ruedutheatre.eu/article/242/sans-ailes-et-sans-racines/ http://www.ruedutheatre.eu/article/2849/les-barbares/