Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 7 octobre 2018
Il s'agit d'une re-création d'un spectacle qui depuis sa naissance en 2010 a atteint un nombre record de représentations. La version proposée par le théâtre Le Public est magistrale, un acteur-musicien y étant tout bonnement époustouflant.

Les superlatifs fusaient après la "standing ovation" de la Première de cette version nouvelle ! Et le succès ensuite ne s'est pas démenti au point, chose assez inhabituelle à Bruxelles, que le spectacle a dû être prolongé (jusqu'au 3 novembre)

C'est que le jeune acteur Pierre Martin - dont c'étaient les premiers pas sur scène - avait su faire partager une passion: le rythme, les sons, la batterie, à tout un public conquis et très touché à la fois par l'histoire qu'il racontait en filigranne de sa prestation musicale. Pierre Martin est le nouveau Adrien Lepage, il ne joue pas, il l'est, réellement. On peut dire qu'il est doué d'un charisme évident, enthousiaste, fougueux et... attachant.

Pour le spectateur, c'est une plongée dans un monde de sons et de rythmes, essentiellement, mais en même temps aussi dans le petit monde singulier d'Adrien Lepage, un être dit "différent". S'il s'y enferme, avec sa batterie "Tikétoum", réelle compagne de vie, c'est qu'il ignore ce qu'est l'empathie, qu'il est incompris des êtres humains et que sa façon d'aborder la vie est déroutante pour ceux qui l'entourent: parents, enseignants, copains... alors que sa passion artistique devrait les rassembler.
Tout est son & rythme pour lui, une passion qui ne le lâchera plus depuis les essais sur barils de poudre à laver, la découverte de deux malles-au-trésors et de - enfin ! - une, puis deux batteries.

On l'observe maintenant: ce qui caractérise souvent ces êtres dits "différents" est leur très grande capacité à se concentrer et à devenir de grands spécialistes en matières pointues, réalisant ainsi de véritables performances... tel est Adrien, un batteur génial.

Mais seule Cécile saura comment l'aborder, l'encourager, le faire accepter par d'autres par le biais de la musique, jusqu'à ce qu'un nouveau malentendu, dramatique celui-là vienne ruiner tous les espoirs et le ramène à sa condition et à son étiquette d'"autiste".

"...plus qu'un instrument de musique, un coeur qui bat"!

Ce spectacle est un récital-régal pour tous les amateurs de musiques sans frontières (grâce à deux batteries: traditionnelle et électronique): Pierre Martin/Adrien Lepage est un surdoué ! Mais c'est également une pièce dont le texte est pertinent quant au fond (description de l'autisme), intelligent, très bien construit... et non dénué d'humour.

Les petites trouvailles conjuguant texte et rythme parsèment ce seul-en-scène accrochant comme par exemple une version très "hot" du "Corbeau et le Renard" ou du théorème de Pythagore, ou encore une gifle dont Adrien ne remarque qu'une chose: elle est donnée "à contre-temps"... de son rythme intérieur.  Décidément, tout est rythme chez lui.

L'auteur, Cédric Chapuis, le metteur en scène Stéphane Batlle ont retrouvé là une personnalité plus que prometteuse pour assurer la continuité d'un succès mérité

Une vie sur mesure
Bruxelles - Belgique Du 04/09/2018 au 27/10/2018 à Du mardi au samedi à 20h30 (sauf le 04/09/2018 à 19h) Théâtre le Public rue Braemt 64-70, 1210 Bruxelles. Téléphone : 0800.944.44 . Site du théâtre

PROLONGATION

Réserver  

Une vie sur mesure

de Cédric Chapuis

Seul-en-scène Théâtre
Mise en scène : Stéphane Batlle
 
Avec : Pierre Martin

Création son et lumière: Cilia Trocmée-Léger
Régie: Sam Seraille

Durée : 1h15 Photo : © Grégory Navarra  

Création: En accueil au théâtre Le Public
Coproduction: Théâtre Le Public (BE)/Cie Scènes Plurielles (FR)
Soutiens: Tax Shelter de l'état fédéral belge via BELGA FILMS FUND/Communauté Française/Fédération Wallonie-Bruxelles

La création du spectacle par Cédric Chapuis, auteur et acteur, date de 2011, au Théâtre du Chêne Noir à Paris, a été très remarquée au Festival d'Avignon en 2013. Sa reprise en 2016 a valu au spectacle un "Molière du Seul-en-scène".