Voilées
Karine PROST Avignon
Contact
Publié le 21 juillet 2018
Si, quand on parle de "voile" aujourd'hui, on pense plus souvent au hijab qu'au voile de mariée, la notion renvoie en fait à une multitude de réalités, aussi bien religieuses que laïques. "Voilées" les met en perspective et invite à réfléchir sur notre rapport au monde, à la religiosité et la laïcité. Avec brio.

Sur un plateau noir, semblant encombré de briques et de broques comme dans un atelier désaffecté, cinq femmes sont conviées. Une petite-fille de brodeur, du temps où la broderie faisait la richesse du Nord. Et quatre femmes, de diverses confessions. Elles viendront raconter chacune un élément de leur histoire. L'une expliquant son hérédité et son besoin de réponses. Les autres évoquant leur rapport à la foi, au voile, au regard des autres. A leur propre regard intérieur.

Cinq femmes en une seule, qui nous invitent à la rencontre, à la (re)connaissance de l'autre et de soi. A travers leurs histoires de vie qui se révèlent, se répondent, s'entrecroisent. Comme ces coupons de dentelles que les comédiennes étalent, replient, entrelacent. Relèvent en drapeau. Des voiles brodés qui seront voiles musulmans ou robes de baptême. Lingerie fine ou draps de trousseau.

Et ces témoignages touchent au coeur. Parce qu'ils sont vrais, profonds, sincères. Mais aussi parce qu'ils sont portés avec respect et talent par les interprètes. Dans une mise en scène magistrale d'inventitivité. Innondées d'ombres et de lumières ciselées.

On est ici dans un théâtre résolument moderne et engagé. Un théâtre qui a des choses à dire et qui les dit fort. Qui les dit bien. Qui les dit haut. Dans un spectacle riche, esthétique et puissant. Comme il faudrait en voir plus souvent...

Avignon - Avignon Off Du 06/07/2018 au 29/07/2018 à 10h30 Présence Pasteur Lycée Pasteur 13 rue du Pont Troucas 84000 Avignon Téléphone : 04 32 74 18 54 .  

Voilées

de collectif

Théâtre
Mise en scène : Amélie Poirier
 
Avec : Jessie-Lou Lamy-Chappuis, Anne Lepère, Amélie Poirier, Audrey Robin
Photo : © Cécile Dureux