Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 17 février 2018
Dans « Bestie di scena », Emma Dante expose les corps muets et pourtant parlants d’un groupe de quatorze acteurs/danseurs. Un spectacle plein d’énergie.

Bêtes de scène... Emma Dante met à nu ces bipèdes des deux sexes qu’on appelle acteurs et/ou danseurs qui s’exposent sur les scènes de théâtre. Et les contraint à exprimer la vérité de leur être dans un spectacle sans  histoire ni paroles mais très parlant. Tenant du théâtre dansé, la pièce rassemble quatorze comédiens et danseurs formant un groupe compact et pourtant individualisé sur une scène dépourvue de tout accessoire. Juste des objets qui leur sont lancés de temps à autre depuis les côtés ou tombant des cintres. Sans musique non plus, si ce n’est le vieux tube sentimental « Only you » quand il sera question des stratégies de la séduction.

En préambule au spectacle, la séance d’échauffement, très tonique, révèle tout le potentiel d’énergie dont disposent ces artistes aux ressources inextinguibles (certains sont de véritables athlètes). Le signal du début est donné lorsqu’ils se dépouillent très naturellement de leurs survêtements, s’en servent pour essuyer la sueur qui couvre leur corps échauffés. Les voilà donc tout nus, sans artifice aucun, sans trace de civilisation. Et complètement paniqués face au public auquel ils sont frontalement exposés dans leur total dénuement, tels Edam et Eve chassés du paradis terrestre sous le regard inflexible de Dieu.

Couvrir les parties nommées intimes

Premier réflexe : se serrer les uns contre les autres pour se mettre à l’abri, se couvrir les parties qui ne sont pas destinées à être exposées et qu’on nomme pour cela intimes. La fuite est rendue impossible par des pétards qui leur sont lancés depuis les côtés et qui contraignent le groupe à rester sur scène. Tout le spectacle va ensuite consister à les mettre à l’épreuve de leur nudité. Certains objets auront la vertu de la leur faire oublier : les ballons par exemple qui déclenchent des parties de jeux effrénées. Des cacahuètes lancées en abondance les feront retrouver un état de nature sauvage. D’autres auront le pouvoir de révéler leurs fantasmes... Bref, toute une palette de situations qui ramènent ces « bêtes de scène » à leur nudité/vérité première/dernière. 

Bestie di Scena
Paris Du 06/02/2018 au 25/02/2018 à 21h Théâtre du Rond-Point 2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris Téléphone : 01 44 95 98 21. Site du théâtre

Tournée

8 mars : Teatro di Trento (Italie). 
30 et 31 MARS : Anthéa, Antibes  (06)
3 avril : MA, scène nationale, Montbéliard (25)
8 au 20 mai, Piccolo Teatro, Milano (Italie)
13 au 17 juin, Teatro Valle Inclan, Madrid (Espagne)

Réserver  

Bestie di Scena

de Emma Dante

Danse
Mise en scène : Emma Dante
 
Avec : Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Viola Carinci, Italia Carroccio, Davide Celona, Sabino Civilleri, Roberto Galbo, Carmine Maringola, Ivano Picciallo, Leonarda Saffi, Daniele Savarino, Stéphanie Taillandier, Emilia Verginelli, Marta Zollet. Daniela Macaluso, Gabriele Gugliara

Lumières : Christian Zucaro
Directeur de plateau : Gabriele Gugliara
Assistanat à la production : Daniela Gusmano
Coordination et diffusion :
Aldo Miguel Grompone

Durée : 1h Photo : © Masiar Pasquali