Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 27 septembre 2017
Jérôme Deschamps adapte « Bouvard et Pécuchet » sur la scène de l’Espace Cardin où il transporte son monde des Deschiens. Il a pour comparse Micha Lescot. Tous deux forment une paire bêtifiante et burlesque.

Adapter « Bouvard et Pécuchet » trottait dans la tête de Jérôme Deschamps depuis longtemps. Il y a mis un embryon de réalisation dans les années 1980 sous la forme d’un atelier  au Théâtre des Quartiers d’Ivry, alors dirigé par Antoine Vitez. Au vu de la pièce produite par le Théâtre de la Ville à l’Espace Cardin on se dit en effet qu’il était fait pour ce roman de la bêtise universelle. Tant son univers - celui inusable mais toujours hilarant des Deschiens - s’y adapte comme un gant.

Pas évident d’adapter pour la scène le roman inachevé, publié en 1881 (un an après la mort de l’écrivain), presque dépourvu de dialogues. « Bouvard et Pécuchet » se voulait une encyclopédie de la bêtise humaine en se focalisant sur deux pauvres types solitaires, plus pitoyables que mauvais bougres, qui rêvent de changer leur vie de gratte-papier parisiens minables et de se réfugier à la campagne pour y réaliser leurs rêves. Partageant la même foi indéfectible dans la science et le progrès, ils nourrissent rien moins que l’ambition de transformer l’humanité. Bien entendu, la mise en application de leurs théories fumeuses se termine toujours en catastrophe.

Sur la scène plutôt huppée de l’Espace Cardin, Deschamps a reconstitué presque tel quel son petit monde des Deschiens avec, au centre, une sorte de palissade devant et derrière laquelle se jouent les séquences du duo infernal. Et, sur les côtés, tout un fourbi de caisses et de baraques branlantes dont chaque ouverture/fermeture provoque immanquablement un concert d’aboiements venus de l’intérieur.

Deschamps a trouvé en la personne de Micha Lescot le comparse inattendu et néanmoins idéal qui se coule dans son monde comme s’il y était né (ils ont une trentaine d’années d’écart). Autant l’aîné, Pécuchet bonasse, est rondouillard, court sur pattes, autant le cadet, sec comme un coup de trique, est un Bouvard dégingandé. Cela ne les empêche pas, au contraire, de former une paire impayable et de bêtifier à qui mieux mieux. Ni de se faire une place au panthéon des couples masculins burlesques, entre Laurel et Hardy et Vladimir et Estragon, de Samuel Beckett.

Au gros rouge qui tache

Les deux acteurs en font des tonnes et, comme si cela ne suffisait pas, Deschamps ajoute une paire de paysans pas piqués des vers qui parlent un galimatias incompréhensible et tordant. Lui, Lucas Hérault, sempiternel transbahuteur de caisses et spécialiste des bruitages en tous genres : animaux, volatiles, machines qui pourrissent la vie des citadins à la campagne. Elle, Pauline Tricot, copié/collé de Marie-Anne Chazel en Zézette, toujours le chiffon à la main, folle de son mari qui la tabasse pourtant à volonté. Tous deux carburent au gros rouge qui tache et sont chargés de ramener au réel les deux rêveurs débarqués de Paris.

Il y a plus de Deschamps que de Flaubert dans cette adaptation qui ne retient de l’écrivain que la trame. Tous les poncifs égrenés par  Faubert sont assaisonnés au goût des du jour. Les modes d’alimentation végan, la fabrication du compost écologique, la transformation des déchets recyclables… Toutes les idées à la mode y passent, ponctuées de calembours plus ou moins réussis. Parmi lesquels on retient, à propos de l’accouplement tenté entre un chien et une truie, la « fécondation in vitruie ».  Avis aux amateurs !

Bouvard et Pécuchet
Paris Du 26/09/2017 au 10/10/2017 à 20h30 Théatre de la Ville 2 place Châtelet Téléphone : 01 42 74 22 77. Site du théâtre

20 & 21 octobre, Carré, Sainte-maxime
2-5 mai 2018, Théâtre national de Toulouse
12 & 13 mai 2018 Théâtre de l’Olivier, Istres
15-19 mai, La Criée, Théâtre national de marseille
22-26 mai, Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-provence
29 & 30 mai, Théâtre Liberté, scène nationale de Toulon
5 & 6 juin, Théâtre de Cornouailles, Quimper
11-13 juin, Théâtre de caen
22 juin-11 juillet, Théâtre de la Ville-Espace Cardin, Paris

Réserver  

Bouvard et Pécuchet

de Gustave Flaubert

Théâtre
Mise en scène : Jérôme Deschamps
 
Avec : Jérôme Deschamps, Lucas Hérault, Micha Lescot, Pauline Tricot

Costumes : Macha Makeïeff

Lumières : Bertrand Couderc

Décors : Félix Deschamps

 

Durée : 1h40 Photo : © Armelle et Marc Enguerand