Michel VOITURIER envoyé spécial à Huy
Contact
Publié le 30 août 2017
Le travail mécanisé, les œufs contaminés, voilà de quoi faire une comédie burlesque qui s’attaque autant au labeur privé de toute conscience, à la peur de l’étrange et donc de l’étranger, au monde frelaté parce que formaté.

Devant le tapis roulant où défilent les œufs pondus par des milliers de poules invisibles, calibrés pour donner l’impression au consommateur qu’ils sont parfaits et donc bons pour la santé, ils sont deux humains à accomplir un boulot mécanique rythmé à la seconde près. 

Ce genre de scène a déjà été vu et revu. Ce n'est pas nouveau. Mais c'est un bon prétexte pour enchaîner des gags visuels et miser sur un comique de répétition agrémenté de variations. La pression faite sur les techniciens vérificateurs est palpable et pas uniquement par la cadence de défilement des œufs engoncés dans leur coquetier individuel. La voix venue d’ailleurs, celle du chef de service ou de bureau invisible, voix off anonyme et fortement audible, rappelle la notion de rentabilité impérative.

Les pauses qu’elle accorde (il ne convient pas d’user trop vite le personnel) sont minimalistes, que ce soit pour souffler un brin ou pour se sustenter chichement. Ce système démontre à l’évidence l’impossibilité de réussir le travail réclamé : attester de la qualité irréprochable du produit. Demeure néanmoins la façon de faire de l’usine, immuable, forcenée, abrutissante.

Cela peut fonctionner un certain temps. Il arrive forcément un moment où quelque chose cloche. Ce sera ici l’apparition d’un œuf de couleur différente, un unique, presque rouge, indécent, flagrant, insupportable. À partir de cette intrusion, plus rien ne fonctionne comme auparavant.

Les travailleurs sont distraits, perturbés, agacés mais amusés. La monotonie de leur labeur est brisée. Au lieu de ressasser des questions sans réponses comme ils le faisaient d’habitude, ils ont désormais le piment de l’inattendu, le mystère de l’inconnu. Et la peur de l’anormalité qui taraude la voix du système se transforme chez eux en curiosité.

L’ennemi potentiel devient allié pour déranger la marche inéluctable des choses. Jusqu’au moment où le rêve suggéré par la nouveauté vivifie l’imagination des travailleurs et les embarque vers un monde où la nature n’est pas totalement polluée, un univers en ombre chinoise, d’un romantisme assez kitsch, un territoire soumis au temps des saisons plutôt qu’à celui des mécaniques.

L’énergie portée par les comédiens maintient cette comédie plutôt légère jusqu’au bout. Le rire du public les a soutenus autant que leur engagement physique a nourri de peps une histoire très simple dont la portée écologique rejoint la nécessité de convaincre les terriens de changer leur mode de vie.

Systeme 2
Huy - Rencontres du Théâtre Jeune Public - Belgique Du 22/08/2017 au 23/08/2017 à 10h 14h Centre culturel de l'Arrondissement de Huy Avenue Delchambre 7A Téléphone : 085 21 12 06. Site du théâtre Réserver   Eghezée - Belgique Du 01/10/2017 au 02/10/2017 à di 15h lu 9h30 12h30 Centre culturel Rue de la Gare, 5 Téléphone : 081 51.06.36. Site du théâtre Réserver   Eghezée - Belgique Du 01/10/2017 au 02/10/2017 à di 15h lu 9h30 12h30 Centre culturel Rue de la Gare, 5 Téléphone : 081 51.06.36. Site du théâtre Réserver  

Systeme 2

de Collectif

dès 3 ans Jeune Public
Mise en scène : Sofia Betz
 
Avec : Valérie Joyeux, Vincent Raoult, Arnaud Lhoute

Chorégraphie : Louise Baduel
Assistanat à la mise en scène : Sophie Jallet
Création lumière, régie :  Arnaud Lhoute
Musique originale, création sonore : Lionel Vancauwenberge
Montage sonore : Louise Baduel
Costumes, scénographie : Marie Kersten
Construction Guibert : Catoire, Brice Hennebert
Accessoires : Marie Kersten

Durée : 45' Photo : © DR  

Production : Les Pieds dans le Vent

Revoir : Petit penchant :   http://www.ruedutheatre.eu/article/2726/petit-penchant/
             F+M=❤ :  http://www.ruedutheatre.eu/article/3087/f-m/

Voir : Charlie Chaplin, Les temps modernes, DVD, MK2 SA Modern Times, 2010