Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 11 mai 2017
Le Théâtre de la Bastille programme une série d’événements sur le thème du chœur. Théâtre, musique, danse, colloques … des artistes et metteurs en scène contemporains sont invités à créer des spectacles sur la place respective et les interactions du je et du nous.

Chaque printemps est une saison fertile pour le Théâtre de la Bastille qui lance une sorte de festival scénique pluridisciplinaire sur une thématique particulière. Cette année, c’est un thème en plein dans l’actualité qui a été élu par Géraldine Chaillou, la directrice adjointe du théâtre : « Notre chœur ». Soit un questionnement sur la place respective et les interactions du je et du nous dans des spectacles de théâtre, de danse, de musique. Loin d’une démarche académique, il s’agit de réévaluer la place du chœur qui depuis l’antiquité grecque n’a cessé d’évoluer. Au départ chant rituel psalmodié dans les temples, il est passé de l’autel à la scène, devenu intercesseur entre le temps du mythe et celui de la représentation, intermédiaire entre les hommes et les dieux, entre les comédiens et le public.

Six propositions artistiques, françaises et internationales, uniques dans leur genre aussi bien dans leur forme que dans leur durée, ont été retenues. Des commandes ont été passées auprès d’artistes et metteurs en scène pour des spectacles aussi différents que « Les Batteurs », d’Adrien Béal, avec un chœur de six musiciens batteurs conçu comme lieu de tension entre l’individu et le groupe, ou « La Meute », de Nathalie Béasse, qui travaille en amont pendant une dizaine de jours avec des amateurs sur une « partition de corps plutôt que de parole ».

A cela s’ajoutent deux colloques en partenariat avec « Philosophie Magazine » : « Désobéissance aux discordances » (le samedi 13 mai à 16h) et  «Créer un nous » (le dimanche 14 mai à 16H). Le tout est couronné par une publication, « Les carnets du chœur », où se croisent la parole et les textes des artistes invités.

La ronde du choeur

Concrètement, ces manifestations vont s’échelonner sur une dizaine de jours jusqu’au 21 mai, à raison la plupart du temps de deux spectacles par soirée. Nous avons pu voir le premier de la série, « Apologies 4&5 », de l’écrivain et scénariste grec Efthimis Filippou par la troupe du Vasistas Theatre, compagnie grecque qui travaille entre Marseille et Athènes. Le spectacle mis en scène par Argyro Chioti, en grec surtitré met en présence trois individus, un homme et une femme questionnés par un juge qui décide de leur intégration ou pas dans le chœur. Lequel chœur est composé de cinq femmes qui à l’autre bout du plateau répètent un chant et forment une ronde au rythme d’une chorégraphie immuable, envoûtante.

Enigmatique, le texte veut retrouver la force des récits mythiques en resituant les individus dans le contexte contemporain de l’intégration européenne à marche forcée. La cure d’austérité imposée à la collectivité retentit sur les individus et leur commande de changer de nature pour intégrer le groupe. Un spectacle hypnotique.

Apologies 4&5
Paris Du 10/05/2017 au 21/05/2017 à 19h Théâtre de la Bastille 76 rue de la Roquette. 75011 Paris Téléphone : 01 43 57 42 14. Site du théâtre Réserver  

Apologies 4&5

de Efthimis Filippou

Théâtre
Mise en scène : Argyro Chioti
 
Avec : Evi Saoulidou, Efthimis Theou, Fidel Talamboukas, Argyro Chioti, Eleni Vergeti, Georgina Chriskioti, Matina Pergioudaki, Evdoxia Androulidaki

Vasistas Theater Group

Durée : 1h15 Photo : © Isabelle Schneider