Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 21 février 2017
On connaît ces rigolos qui se formèrent ponctuellement en Collectif et qui réapparaissent régulièrement*, toujours pleins de dynamisme, de volonté comique. Ici, on lorgne du côté du burlesque façon Monty Python, d'envie de déboulonner les saintes idoles, et il est de plus assez piquant de voir des natures méditerranéennes incarner des héros classiques so british...

Ce Richard "non fini"(Rachid Hirchi), difforme autant que fourbe et sanguinaire, s'était souvent tourné et retourné dans sa tombe, plein de rancoeur envers son créateur, ce dramaturge anglais, ce William Shakespeare/Martin Goossens, qui a terni sa mémoire et l'a privé de toute "honorabilité littéraire".
Après s'être plaint, dans les paroles que l'auteur lui prête, le voici qui s'en secoue et acquiert une nouvelle autonomie et un regain de vigueur vengeresse.

Il sera confronté à Shakespeare soi-même et rencontrera d'autres personnages issus de ses oeuvres: Hamlet/Ahmed Ayed & Ophélie/Nihale Touati, comme Roméo/Oussamah Allouchi et Juliette/Barbara Borguet, ou Lady Anne/Anaïs Tossings... ainsi qu'un certain ectoplasme qui, bien qu'invisible aux yeux de tout un chacun, ne manquera pas de "conseiller" énergiquemet son fils Hamlet.

Régulièrement, l'auteur anglais interviendra, en dandy désinvolte et du bout des lèvres, qu'il trempe le plus souvent dans un cornet de chips offer en partage comme signe de conciliation. Et grâce à la malice de Mohamed Ouachen, un petit personnage leit-motiv, bondissant (et plus proche de Puck que du Conseiller du Roi William Catesby), sera le lien (très lâche) entre Ceux-là qui vont (re)vivre de nouvelles aventures...

Outre des péripéties plus ou moins rocambolesques, le récit sera parsemé d'anachronismes divers, de clins d'oeil à la pop culture, d'allusions à des faits récents et réels, de citations détournées... Un moment fort sera le bal organisé par Richard III, un prétexte pour lui qui est tombé amoureux de Juliette. Il commence dans la tradition des bals de cours de l'époque pour dériver ensuite en prestations ébouriffantes du "bad band" royal, sur fond d'intrigues, d'abus de pouvoir, d'emprisonnements et d'assassinats pour rire.

Si les costumes (dûs à Anaïs Tossings) sont d'époque et soignés, les accessoires sont limités à l'essentiel et tout se joue dans une absence de décor qui laisse cependant toute la place aux effets lumineux de Denis Longrée, dont certains bien décalés faisant ressembler la Cour à une discothèque dans les moments de choré de Valérie Cornélis.

Les meneurs de cette création collective sont Oussamah Allouchi, pour le concept et son frère Mohamed, pour la mise en scène. Ils entraînent tout leur petit monde -"Les Voyageurs Sans Bagage"- dans un délire dont impros, gags et modifications nouvelles ne seront pas exclues après une Première endiablée: un spectacle encore en évolution...

L’être ou ne pas l'être
Bruxelles - Belgique Du 15/02/2017 au 25/02/2017 à me-sa: 20h + me 22/02: 10h15 Espace Magh rue du Poinçon, 17, 1000 Bruxelles Téléphone : +32(0)2 5370120. Site du théâtre Réserver  

L’être ou ne pas l'être

de Création collective

Théâtre
Mise en scène : Mohamed Allouchi
 
Avec : Oussamah Allouchi, Ahmed Ayed, Barbara Borguet, Yassin El Achouchi, Martin Goossens, Mohamed Ouachen, Anaïs Tossings, Nihale Touati

Chorégraphies: Valérie Cornelis
Costumes: Anaïs Tossings
Lumière: Bruno Smits - Régie lumière: Denis Longrée
Régie: Amir Mellal

Durée : 1h30 Photo : © Espace Magh  

Création-production: Espace Magh, Bruxelles
Soutiens : Fédération Wallonie-Bruxelles/WBI/Ville de Bruxelles

*Revoir: http://ruedutheatre.eu/article/1947/la-vie-c-est-comme-un-arbre/?symfony=6fa9feff13d7d94ad5fa72f29bf60650
http://www.ruedutheatre.eu/article/3179/showmeur-island/?symfony=d3c91426787bc19
A propos du roi Richard III, rappelons que, historiquement parlant, il a usurpé le trône, fait enfermer et tuer dans la tour de Londres ses deux neveux, le roi Édouard V (12 ans) et Richard, duc d'York... Ce n'est que tout récemment qu'il reçut une sépulture officielle dans son pays.