Sweeney Todd
Thibaut RADOMME Bruxelles
Contact
Publié le 9 juillet 2016
Une fin de saison au poil pour la Monnaie, qui conclut ses pérégrinations extra-muros (appelées cependant à être longuement prolongées pendant la saison 2016-2017) sur un classique de Broadway, créé il y a près de quarante ans déjà et popularisé par l'adaptation cinématographique de Tim Burton en 2007.

Contrainte par des impératifs techniques et budgétaires, la direction de la Monnaie a décidé, dans le courant du mois de janvier, de déprogrammer la création de l'opéra Frankenstein, commandé au compositeur Mark Grey, et de la remplacer par une reprise de la production réalisée par le Welsh National Opera de la célèbre comédie musicale Sweeney Todd.

C'est peu dire que ce choix était surprenant. Si la noirceur de cette dernière œuvre n'a rien à envier à l'angoisse distillée par le classique de la littérature gothique signé Mary Shelley, il est certain que la Monnaie jouait gros en mettant à l'affiche un musical sur la scène d'une maison d'opéra – même s'il est vrai que, depuis quelques années à Paris (au Théâtre du Châtelet et au Théâtre Mogador principalement) et quelques mois à Bruxelles (reconnaissons au festival Bruxellons son rôle de pionnier en la matière), le musical à l'américaine commence à se frayer un chemin et à acquérir ses lettres de noblesse dans le paysage culturel francophone, faisant oublier le mauvais souvenir des comédies musicales à la française.

En effet, quoique le compositeur Stephen Sondheim ait pu affirmer – avec un peu de forfanterie ? – que son œuvre « est une comédie musicale lorsqu'elle est présentée en tant que comédie musicale, et un opéra lorsqu'elle est produite par une maison d'opéra » (citation répétée à l'envi par la Monnaie, comme s'il lui fallait se justifier de produire une œuvre non savante), il faut bien dire que, sur le plan de la technique vocale, les amateurs de voix lyriques seront déçus.

Non pas que les chanteurs soient mauvais – loin de là, ce sont eux d'ailleurs qui constituaient le cast prévu à l'origine pour Frankenstein –, mais la technique de chant n'est tout simplement pas la même : la voix de comédie musicale est, pour ainsi dire, à mi-chemin entre la voix pop et la voix lyrique. Ces considérations techniques mises à part, nous ne pouvons qu'affirmer que le pari de la Monnaie (séduire un public d'opéra avec une production de comédie musicale) est réussi haut la main : les frissons d'horreur réjouie ayant parcouru l'assemblée des spectateurs en sont le témoignage éclatant.

Le décor signé Colin Richmond, glauque comme il sied, n'est pas pour rien dans ce succès : ingénieusement conçu, plein de recoins et d'espaces inattendus, il permet d'alterner sans difficulté les scènes dans la rue, dans la maison du juge Turpin ou la boutique de Mrs Lovett – gageure s'il en est d'une pièce qui se soucie comme d'une guigne de la règle d'unité de lieu. La scénographie est soignée et classieuse, offrant des scènes d'ensemble (chorégraphiées par Nick Winston) tout particulièrement intenses. Baigné par les lumières glaciales de Chris Davey, le spectacle rend parfaitement l'ambiance d'horreur de la légende urbaine du barbier de Fleet Street.

Dans une distribution d'excellent niveau et très homogène, trois mentions spéciales s'imposent, à Scott Hendricks, qui compose un Sweeney Todd sobre et glaçant, à Carole Wilson, gouailleuse et rigolote à souhait dans le rôle de Mrs Lovett, et au jeune George Ure (Tobias Ragg), le seul chanteur du cast qui semble véritablement venir du monde de la comédie musicale et n'avoir pas de formation classique : le timbre de sa voix suave et pure ne manquera d'ailleurs pas d'éveiller, chez tous les nostalgiques des films de Walt Disney, des souvenirs plus ou moins enamourés de princes charmants.

Un beau spectacle donc, amusant et enlevé, qui atteint des sommets d'intensité dramatique à l'acte 2 (l'acte 1 est peut-être un tout petit peu plus… rasoir) et ouvre l'été de la plus belle des façons : glaçante.

Bruxelles - Belgique Du 14/06/2016 au 30/06/2016 à 20h00 - 15h00 La Monnaie Place de la Monnaie, 1000 Bruxelles Téléphone : +32 70 23 39 39. Site du théâtre Réserver  

Sweeney Todd

de Stephen Sondheim

Opéra
Mise en scène : James Brining
 
Avec : Scott Hendricks, Finnur Bjarnason, Natascha Petrinsky, Carole Wilson, Andrew Schroeder, Christopher Gillett, Hendrickje Van Kerckhove, Elizabeth Cragg, George Ure, Paul Charles Clarke, Matthew Zadow

Direction musicale : Leo Hussain, Bassem Akiki

Reprise de la mise en scène : Caroline Chaney

Décors et costumes : Colin Richmond

Éclairages : Chris Davey

Chorégraphie : Nick Winston

Orchestre symphonique et choeurs de la Monnaie

Durée : 3h Photo : © Bernd Uhlig