Noël TINAZZI Contact
Publié le 15 juin 2016
« Cabaret Picasso », évocation en musique et en poèmes des années Bateau-Lavoir. Dans l’atelier-logis du génial peintre espagnol, au début du XXème siècle, défile tout ce que Paris compte de créateurs.

Montmartre-Montparnasse. Entre ces deux monts, le Théâtre de poche fait revivre les fabuleuses années du Bateau-Lavoir, l’Olympe de la création artistique, que domine Picasso, sur la Butte Montmartre.  Dans le cabaret mis en scène par Manon Elezaar, est réveillée en musique, en poèmes et en chansons la décennie prodigieuse, la première du vingtième siècle, qui vit dans l’atelier-logis du peintre espagnol de 20 ans se rassembler un cortège inouï de créateurs.

Le spectacle est signé d’un groupe d’artistes que l’on a déjà vu à la manœuvre l’an dernier dans « Kiki de Montparnasse ». Au piano, le compositeur Reinhardt Wagner a mis en musique, secondé par un accordéoniste, des textes de Frank Thomas. Pour sa part, le cinéaste Jean-Jacques Beineix, attablé à un tonneau, tel Diogène, dit avec flegme des poèmes de Guillaume Apollinaire, Max Jacob et André Salmon, trois intimes de Picasso. Et deux chanteuses donnent de la voix ensemble ou alternativement : Emmanuelle Goizé, en meneuse de revue dotée d’une solide voix de soprano, et Héloïse Wagner, qui incarne avec gouaille Fernande Olivier, le modèle et la maîtresse de Picasso.

Avec beaucoup d’allant le quintette fait revivre, en un peu plus d’une heure, l’atelier (« fournaise l’été, glaçon l’hiver ») où se retrouve l’aréopage de ce que les bourgeois nomment des « rapins » et que la postérité retiendra comme des génies. Avec quelques grands moments, comme le fabuleux banquet offert par Picasso au Douanier Rousseau en 1908 où tout ce beau monde ripaille joyeusement. Ou encore, le vol de La Joconde, pour lequel Apollinaire fut brièvement incarcéré à la Santé. Et aussi, l’amitié/rivalité entre Picasso et Matisse, arbitrée par le marchand d’art Ambroise Vollard au flair infaillible (« Tout ce qu’il vend brûle les yeux... »). 

Un vent libertaire vivifiant souffle sur l’assemblée avant qu’elle ne s’éparpille et ne se pose pour partie à l’autre bout de Paris, à Montparnasse. Mais c’est une autre histoire (histoire tout court et celle de l’art) qui s’ouvre avec la guerre de 14. 

Cabaret-Picasso
Paris Du 31/05/2016 au 14/07/2016 à 20h30 Théâtre de Poche Montparnasse 75 bd du Montparnasse 75006 Paris Téléphone : 01 45 44 50 21. Site du théâtre Réserver  

Cabaret-Picasso

de Reinhardt Wagner

Spectacle musical
Mise en scène : Manon Elezaar
 
Avec : Jean-Jacques Beinex, Héloïse Wagner, Emmanuelle Goizé

Lumières : Ariane Damain-Vergallo

Textes des chansons : Frank Thomas

Accordéon : Rodrigue Fernandes et Jean-Claude Laudat (en alternance)

Piano : Reinhardt Wagner

Durée : 1h10 Photo : © Laurencine Lot  

Les mardis, mercredis et jeudis