Cécile STROUK Paris
Contact
Publié le 22 août 2015
Le cru 2015 de a Mousson d’été nous a révélé le talent aux mille facettes d’une comédienne, déjà repérée l'année dernière : Julie Pilod, de plus en plus incontournable au fil des éditions.

A l’affiche de diverses lectures, dont “Grounded” où elle interprète, seule sur scène, une ex-femme pilote de chasse reconvertie malgré elle dans les drones, Julie Pilod capte l'attention et retient les souffles. Nous avons souhaité l’interviewer pour la deuxième fois car un talent pareil, ça mérite d'être souligné.

La Mousson d’été, vous connaissez bien. Vous y avez participé plusieurs fois et vous bénéficiez du statut de comédienne référente. Quel symbole attachez-vous à cet événement ? 

C’est la huitième fois que je suis invitée à Pont-à-Mousson. J’aime beaucoup l’esprit de ce festival, qui favorise l’échange et les rencontres avec des auteurs que je croise depuis plusieurs années et d'autres que je découvre. C’est un vrai plaisir de pouvoir travailler tous ensemble, dans un esprit communautaire et bienveillant.

Que pensez-vous de l’exercice des lectures qui caractérise la Mousson d’été ?

C’est un exercice que je trouve très intéressant. Malgré le manuscrit que l’on a dans les mains sur scène, il faut toujours savoir se décoller du texte, poser des jalons, mettre du sens derrière chaque réplique pour faire entendre la voix de l’auteur. C’est un travail exigeant qui requiert de la réactivité et de l’anticipation. Je joue que je suis en train de lire.

Certains textes sont moins faciles que d’autres et nécessitent plus de préparation ou un éclairage de la part de l’auteur. Mais, vu le rythme de la Mousson (ndlr : le festival dure 6 jours, avec 4 lectures par jour en moyenne), on consacre à chaque texte une générale le matin, assistée par un metteur en scène, suivie d'une représentation devant le public l’après-midi.

Entretien Mousson d'été 2015 : Julie Pilod

Quand  pourrons-nous vous retrouver à Paris ?

Je vais participer à un projet de Charles Tordjman en novembre 2015 à Béziers (Théâtre Sortie Ouest), inspiré d'un texte de Bernard Noël (ndlr : Le Monologue du nous), et à un autre sur la thématique du mensonge de Véronique Bellegarde (ndlr : collaboratrice artistique de la Mousson d’été depuis 1996).

Sinon, vous pourrez me retrouver à partir d'octobre à Nogent-sur-Marne (Scène Watteau) pour la reprise de la pièce Les Inséparables, de Léna Bréban, créé en juin dernier au Paris/Villette. Je jouerai également dans le prochain spectacle de Thomas Blanchard, Fumiers, qui sera accueilli en 2017 sur les planches du théâtre du Rond Point. 

Propos recueillis par Cécile Strouk, envoyée spéciale à Pont-à-Mousson

Entretien Mousson d'été 2015 : Julie Pilod