L'Automne à Paris, 43è édition
Jean-Pierre BOURCIER Paris
Contact
Publié le 25 septembre 2014
La 43è édition du Festival d'Automne à Paris a pris son envol début septembre avec les danses du chorégraphe William Forsythe. Sous la houlette d'Emmanuel Demarcy-Mota, patron de cette forte manifestation (il est aussi directeur du Théâtre de la Ville), c'est un florilège de spectacles - danse (Forsythe donc, mais aussi Maguy Marin, Le Roy, La Ribot ...), théâtre (Castellucci, Régy, Macaigne, Wilson, Liddell ...), musique (Luigi Nono, Berio/Macé/Stockhausen...) et cinéma (Duras...) - qui occupent l'affiche de nombreux lieux dans le grand Paris. Des 'nourritures' culturelles jusqu'à fin décembre. Et des surprises comme cette superbe « revue » du « Berliner Ensemble » sur le plateau du Théâtre de la Ville (23 sept) avec des textes de Brecht, mise en scène par M.Karge, des musiques de Brecht/Weill/Dessau/Eisler/Hosalla et la troupe du Berliner qui chante et enchante le public.

Une photo. En pleine page (la 113) dans le programme complet de ce Festival d'Automne 2014. La rayonnante (sublime plutôt mais disparue) Delphine Seyrig, troublante d'inquiétude, regarde un monde qui porte ici le titre d' « India Song », une des œuvres de Marguerite Duras. En deuxième plan, dans le flou, Michael Lonsdale. Image bouleversante signée Jean Mascolo. Voilà juste un des événements qui invite à retrouver des œuvres de 'la' Duras « cinéaste » au Centre Pompidou.

Du cinéma donc dans ce festival, mais aussi des arts plastiques avec Ester Salomon au Jeu de Paume, David Maljkovic au Palais de Tokyo. Quant à Matthew Barney et Jonathan Bepler (pour la musique), ils proposent fin octobre un film-opéra qui va « secouer » le spectateur, « River of Fundament » - ce sera à la Cité de le Musique. A suivre encore les performances de Rabih Mroué (« Trilogy ») au théâtre de la Bastille, et de Olivier Saillard/Tilda Swinton (Cloakroom-Vestiaire obligatoire) au Palais Galliera.

Côté théâtre, ce 43è Festival d'Automne fait cette année la part belle au grand créateur italien Romeo Castellucci. Il est considéré comme « l'un des refondateurs majeurs du théâtre du XXIè siècle ». On découvrira son « Go down, Moses » début novembre au Théâtre de la Ville. Vers la fin du même mois, il présentera aux Bouffes du Nord « Schwanengesang D744 » et sa proposition du « Sacre du Printemps » vers la mi-décembre à la Grande Halle de la Villette.

Bien sûr, il y a une foule d'autres propositions théâtrale dans cet « Automne ». Nous avons déjà vu « Le capital et son singe » (d'après Marx) mis en scène par l'inventif Sylvain Creuzevault (au théâtre de La Colline jusqu'au 12 octobre puis en tournée). On ne s'ennuie pas une seconde avec toute sa bande qui interroge et filtre avec spontanéité les rêves, les désirs et les ambitions diverses piochées dans des textes politiques de ces années 1870, ceux de Marx et autres figures marquantes de la classe ouvrière de ce 19è siècle. Reste que la liberté de paroles et les choix des postures, souvent drôles et intéressantes, manquent parfois leurs cibles ou sont peu explicites.

 

Hommage à Forsythe

Parmi les propositions théâtrales à suivre avec attention d'ici à fin décembre, nous avons souligné Vincent Macaigne avec « Idiot ! Parce que nous aurions dû nous aimer » (Théâtre de la Ville); Robert Wilson s'attaque aux « Nègres » de Jean Genet (Odéon); Claude Régy monte « Intérieur » (Maeterlinck) à la Maison de la Culture du Japon ; le Collectif in Vitro/Julie Deliquet intervient aux Abbesses et au TGP avec « La Noce » (Brecht), « Derniers remords avant l'oubli » (Lagarce) et une création collective « Nous sommes seuls maintenant ». A noter encore Julien Gosselin qui s'offre « Les Particules élémentaires » d'après Houellebecq à l'Odéon; le Théâtre du Radeau sera au T2G avec Passim alors alors que, un peu plus tard, ce sera Grand Magasin qui prendra la place avec « Inventer de nouvelles erreurs ». En décembre, place à Angelica Liddell à l'Odéon (« You are my destiny »), à Pascal Rambert au T2G (« Répétition ») et Yves-Noël Genod au Rond Point (« Rester vivant »).

Cette édition du Festival d'Automne à Paris rend, côté 'Danse', un hommage mérité à William Forsythe (au Châtelet, au Théâtre de la Ville et à Chaillot). A suivre Jérôme Bel, Lucinda Childs (Forum-Blanc Mesnil et Théâtre de la Ville), Maguy Marin (aux Abbesses), Boris Charmatz (Théâtre de la Ville), Xavier Le Roy (TCI), et le trio La Ribot/Juan Dominguez/Juan Loriente au Centre Pompidou. Au programme de la musique, différentes concerts sont proposés à partir des œuvres de Luigi Nono et celles de Luciano Berio/Pierre-Yves Macé/Karlheinz Stockhausen.

Paris Du 04/09/2014 au 31/12/2014 Festival d'Automne 156 rue de Rivoli - 75001 Paris Téléphone : 0153451700. Site du théâtre Réserver  

L'Automne à Paris, 43è édition

de Michel Guy/Fondateur

Festival
Mise en scène : Emmanuel Demarcy-Mota
 
Avec : Arts Plastiques : E.Salamon, D.Maljkovic, M.Barney/J.Bepler Théâtre : Castellucci, Creuzevault, Régy, Collectif In Vitro, Théâtre du Radeau, Macaigne, Wilson, Mroué, Gosselin, Lee, de Chaillé, Quesne, Bailey, Weber/Allio, Koohestani, Candel, Liddell, Rambert, Genod Danse : Forsythe, Bel, A.Sciarroni, Childs, M.Marin, C.Triozzi, M.Berrettini, Charmatz, Le Roy, La Ribot/J.Dominguez/J.Loriente Musique : L.Nono/P-Y.Macé/K.Stockhausen Cinéma : B.Bonello, M.Duras

Président                          : Pierre Richard

Directeur général        : Emmanuel Demarcy-Mota

Directrices artistiques : Marie Collin (théâtre, danse, arts plastiques)

                                   Joséphine Markovits (musique)

Photo : © Julien Gosselin (les particules élémentaires) Michel Cavalca (Limbs Theorem, danse)  

Réservations :

En ligne : www.festival-automne.com

Téléphone : 01 53 45 17 17

Festival d'Automne : 156 rue de Rivoli - 75001 Paris