Publié le 25 juillet 2011
Basé sur le "Marx in Soho" de Howard Zinn, historien et américain - ce qui lui faisait deux bonnes raisons de connaître les méfaits du libéralisme -, "Marx le retour" propose une saine, car amusante, mise en perspective des idées du philosophe économiste avec notre réalité.

La première chose à préciser, à ceux qui voient en lui un suppôt de Satan, est qu'il arrive du Paradis. Il a obtenu de revenir sur terre une heure à la condition express de ne pas faire d'agitation ni de vagues. Contre cette promesse, il dispose de ce temps pour plaider sa cause, laver son nom de toutes les injures dont on l'agonit depuis sa mort.

Il surgit donc dans un nuage de fumée blanche, un plan à la main, pour voir où il atterrit et nous explique la raison de sa présence. Emile Salvador, voix claire, pouvant tonner, sens du rythme et de la rupture, s'est fait une tête de Marx, ce qui donne un capital (!) sympathie, quelque part entre l'oncle de l'Alpe et le Père Noël.

Une piqûre anti pensée unique

C'est drôle tout en étant instructif sur la vie de Marx, patron de presse contraint à l'exil, d'abord à Paris, qui fut sa lune de miel, puis l'Angleterre via la Belgique. Edifiant sur sa relative pauvreté et sa vie de famille à Soho, c'est parfois très légèrement romancé (l'épisode Bakounine notamment) et émouvant aussi quand il parle de ses relations avec ses enfants ou quand il raconte La Commune de Paris.

Il livre au passage des réflexions sur les dévoués zélateurs qui propagent ses thèses en les déformant, confie ses craintes de voir sa théorie érigée en tyrannie d'une extrême violence coercitive, ironise sur le fait que l'internationalisation de la police précède celle des peuples. A un autre moment il décrit un tableau géopolitique tel qu'on le croit actuel, qu'il conclue par un "aujourd'hui c'est différent je suppose..." qui, pour amusant qu'il est, n'en laisse pas moins songeur.

Chaque fois qu'il va trop loin, un petit signe de l'au-delà le ramène à sa promesse. Tout dans la mise en scène, le costume et le jeu de l'acteur est fait pour servir le propos. C'est donc classique, sobre, de bon goût, et met bien en relief les saveurs du texte et les idées qu'il défend sans jamais tomber dans ou même frôler, le cours magistral. C'est un ressuscité bien vivant et malicieux qui administre cet agréable et bien utile piqûre de rappel anti-pensée unique.

 

 

Karl Marx le retour
Avignon - Festival Off 2011 Du 08/07/2011 au 31/07/2011 à 12h30 Petit Louvre Chapelle des Templiers 3, rue Félix Gras Téléphone : 04-32-76-02-79.

Tarif : 15€

Tarif carte off : 10€

Tarif enfant : 6€

 

Karl Marx le retour

de Howard Zinn

Comédie Théâtre
Mise en scène : Christian Fregnet
 
Avec : Emile Salvador

Traduction : Thierry Discepolo

Scénographie et costumes : Marie Sol Camus

Durée : 1h15 Photo : © DR  

Tarif : 15€

Tarif carte off : 10€

Tarif -12ans : 6€