Michel VOITURIER Avignon
Contact
Publié le 18 juillet 2011
Une femme a raconté son enfance. Sa confession, brute, avec ses hésitations, ses répétitions, ses imprécisions est mise en gestes et en musique de manière intelligente. Ce qui ne gomme pas la longueur d'un propos où l’anecdote l’emporte sur le fond

L’expérience était risquée. S’emparer d’un discours brut en conservant par conséquent sa composante phatique est évidemment intéressante pour une étude linguistique des éléments de communication qui ne sont pas liés au vocabulaire et donc au sens des mots.  En effet, les innombrables scories de la parole que sont les tics de langage, les coupures dues au rythme du souffle, les balbutiements, les hésitations… n’ont pas été effacés.

Cela donne à la narration un aspect non pas racoleur mais plutôt d’acharnement à prolonger la parole, à s’inquiéter obsessionnellement de l’écoute des récepteurs que sont les spectateurs, à s’efforcer de ramener sans cesse l’attention vers le locuteur. Précisément, c’est cela qui place au second plan les événements ordinaires de la vie d’une petite fille de sa naissance à son adolescence.

Les anecdotes sont celles que tout le monde a vécues : joies, chagrins, jeux, rivalités, échecs, jalousies, amitié, éveil sexuel, apprentissage de la vie… Chacun y retrouve forcément une part de soi-même, revit des moments de mémoire. Sauf que cela est débité en anglais, surtitré en français et que, pour qui ignore la langue de Shakespeare, lire, comprendre et regarder ce qui se passe sur scène tient de la performance olympique sans entraînement préalable.

Surtout que la première partie de ce spectacle dure 3h30 et la seconde 2h. L'objectif ultime étant de jouer bientôt la totalité des confidences de Kristin Worrall, une des participantes de la troupe, soit 16 heures de spectacle potentiel !

Car son discours, retranscrit d’un enregistrement audio, est mis en musique et chorégraphié. Avec un plaisant côté parodique qui s’apparente à certaines comédies musicales étasuniennes. Manifestement les membres du Nature Theater of Oklahoma prennent plaisir à bouger, à s’égayer de leurs connivences et à chanter.

Le groupe alterne solos, duos, trios, ensembles pour former des figures mouvantes dans l’espace et des sonorités aux rythmes variés. Il y a là une inventivité constante à partir de la proposition minimaliste d'un plateau dépouillé.
 
Mais voilà, malgré les trouvailles, en dépit de la générosité des interprètes, il est impossible d’éviter une monotonie certaine, des redites comme dans les paroles prononcées.  Reste le portrait de la gamine à travers lequel se lit un portrait de jeunesse relativement conventionnelle, dans une classe sociale sans drame existentiel,  dans une société banale et représentative d’une citoyenneté moyenne.

Life and Times 2
Avignon - Festival In 2011 Du 09/07/2011 au 16/07/2011 à Minuit Cloître des Célestins Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny Téléphone : +33 (0)4 90 14 14 14. Site du théâtre Réserver   Lisbonne - Portugal Du 01/03/2012 au 03/03/2012 Teatro Maria Matos Av. Frei Miguel Contreiras, 52 Téléphone : 218 438 801. Site du théâtre Réserver   Bruxelles - Belgique Du 08/03/2012 au 10/03/2012 à 20h30 Kaaitheater 20 square Sainctelette 1000 Bruxelles Téléphone : 02 201 59 59. Site du théâtre   Anvers (Antwerpen) - Belgique Du 08/03/2012 au 10/03/2012 De Singel Desguinlei 25 Téléphone : +32 (0)3 248 28 28. Site du théâtre Réserver   Berlin - Allemagne Du 22/03/2012 au 24/03/2012 Hebbel Theater Hallesches Ufer 32, Téléphone : 030 259004-27. Site du théâtre Réserver   Gand (Gent) - Belgique Du 25/05/2012 au 26/05/2012 Vooruit Sint-Pietersnieuwstraat 23 Téléphone : 00 32 (0)9 267 28 28. Site du théâtre Réserver  

Life and Times 2

de Kristin Worrall

Spectacle musical
Mise en scène : Kelly Copper, Pavol Liška
 
Avec : Ilan Bachrach, Elisabeth Conner, Gabel Eiben, Daniel Gower, Anne Gridley, Fumiyo Ikeda, Robert M. Johanson, Matthew Korahais, Julie LaMendola, Alison Weisgall, Kristin Worrall

Conception : Kelly Copper, Pavol Liška

Assistanat à la mise en scène : Nora Hertlein

Dramaturgie : Florian Malzacher

Scénographie : Peter Nigrini

Musique : Robert M. Johanson, Julie LaMendola

Durée : 2h Photo : © Christophe Raynaud De Lage  

Production : Nature Theater of Oklahoma, Burgtheater (Vienne)

Coproduction : Festival d'Avignon, Kampnagel Hamburg, Théâtre de la Ville-Paris, Kaaitheater (Bruxelles), Rosas

Aide : New England Foundation for the Arts' National Theater Pilot

Soutien : Fondation Andrew W. Mellon