Enfant
Jean-Pierre BOURCIER Avignon
Contact
Publié le 12 juillet 2011
En moins d'une heure trente, Boris Charmatz esquisse un portrait léger mais sensible de nos sociétés mécanico-électroniques. Ses 26 gamins, 9 danseurs et un champion de la cornemuse réussissent à nous interroger sur les relations adulte/enfant. et la place des contes d'hier dans nos comportements.

La Cour d'Honneur du Palais des Papes est envahie, à la nuit tombante, pas des machines étonnantes. De drôles de grues attrapent des corps, font du bruit en claquant ou craquant on ne sait quoi, pivotent... prennent ces corps par les jambes ou la taille. Les danseurs deviennent des pantins dans un monde terrifiant, dans un film d'anticipation. Ces engins paraissent presque intelligents tant ils savent choisir et balancer leurs proies. Et puis au centre, on voit nettement un toboggan et son aire d'accueil, large qui sera prise un peu plus tard de soubresauts.

Scènes courtes sur ces images assez violentes. Boris Charmatz construit ce prologue sans commentaire. Arrive alors des adultes installant ici et là, sur le vaste plateau, des petits corps d'enfants. Ces grands, eux aussi, vont rapidement manipuler ou plutôt jouer avec ces enfants. Deux générations qui peuvent évoquer des relations conflictuelles, des soumissions contraintes, des abus d'autorité. L'enfance en danger ? Charmatz vise juste, n'alourdit pas le propos. Il fait entrer les contes d'hier et les musiques.

Une flopée de marmots - ils sont 26 en tout en plus des danseurs - envahissent le vaste plateau, se lancent dans des courses folles, créent un véritable mouvement brownien. Les plus petits ont 6 ans, les plus grand, 12 ans. Ils glissent sur le toboggan, sautent sur le grand vibrateur/tape-cul, dansent puis suivent l'homme à la cornemuse Erwan Keravec. La scène fait penser à 'Hamelin', le conte du « Joueur de flûte » qui veut conduire les rats à la rivière... Mais la bande ne se laisse pas prendre et piège ce faux Hamelin. Le spectacle manque peut-être d'épaisseur. Mais il reste d'une belle facture.

Avignon Du 07/07/2011 au 12/07/2011 Cour d'Honneur du Palais des Papes Place du Palais 84000 Avignon Site du théâtre

"Enfant" sera les 23 et 24 août au Kampnagel Theater dans le cadre du Sommerfestival Hamburg (Allemagne) ; les 2 et 3 septembre à la Bâtie-Festival de Genève (Suisse) ; les 23 et 24 septembre à la Fundação Caixa Geral de Depositos-Culturgest de Lisbonne (Portugal) ; du 11 au 13 mai 2012 au Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles (Belgique)

  Paris Du 12/10/2011 au 16/10/2011 Théatre de la Ville 2 place Châtelet Téléphone : 01 42 74 22 77. Site du théâtre   Rennes Du 23/05/2012 au 24/05/2012 Théâtre National de Bretagne 1 rue Saint Hélier 35040 Rennes Téléphone : 02-99-31-12-31. Site du théâtre  

Enfant

de Boris Charmatz

Danse
Mise en scène : Boritz Charmatz
 
Avec : Eleanor Bauer, Nuno Bizzaro, Matthieu Burner, Olga Dukhovnaya, Julien Gallée-Ferré, Lénio Kaklea, Maud Le Pladec, Thierry Micouin, Mani A. Mungai et 26 enfants

Lumière : Yves Godin

Son : Olivier Renouf

Machines : Arefact, Frédéric Vannieuwenhuyse

Cornemuse : Erwan Keravec

Costumes : Laure Fonvieille

Régie générale : Alexandre Diaz

Direction de la production : Sandra Neuveut

Durée : 1h20 Photo : © Boris Brussey