L'entêtement
Michel VOITURIER Avignon
Contact
Publié le 12 juillet 2011
Trois actes situés dans des lieux différents se passant au même moment pour comprendre comment et pourquoi évolue une situation. Ce pourrait être un vaudeville ; c’est une hilarante comédie sur le langage et la communication.

Sous la dictature franquiste en Espagne, un commissaire de police au service du régime rêve de créer un langage universel qui faciliterait l’entente entre les hommes, entre les peuples. Autour de lui, des personnages se bousculent et bousculent les conventions dans lesquelles ils sont cantonnés par la tradition narrative. Il y a en effet dans ce carambolage de protagonistes des paradoxes et des contradictions qu’accentue le côté parodique du spectacle.

Autour du flic en chef obsédé par le langage et la manière dont il traduit ce qu’on raconte au point de chercher sans cesse ses mots, il y a sa fille, névrosée, dont les délires nourrissent un vocabulaire neuf. Puis, un brigadier déchiffreur de procès-verbaux ordinaires. Ensuite un soviétique multi-polyglotte jonglant avec les parlers, un membre des Brigades internationales anglophone, un poète qui rédige des vers à la demande, un curé qui ne cesse de perdre son latin, une ex-épouse espagnole et une nouvelle française et quelques autres…

Tout ce monde va et vient, entre et sort, se montre et se cache, complote et dialogue. Chacun joue un rôle ; personne n’est tout à fait ce qu’il paraît être. Les quiproquos ne sont donc pas rares et les surprises non plus. D’autant que le dispositif scénique tient du manège forain emmenant les passagers de ses nacelles dans un tourbillon de montagnes russes.

De vrais et de faux semblants

Le spectacle consiste à montrer une triple version d’un même moment de vie mais vu dans des endroits différents. D’abord le salon du fonctionnaire, ensuite la chambre de la fille, enfin les extérieurs de la maison. C’est la trouvaille de ce scénario.

Chaque acte apporte en effet son lot d'imprévus puisque il met au jour ce qui s'est passé dans l’espace non visible du décor. Cela relance l’action dans la mesure où le spectateur est tenu au courant de ce qu’une partie des autres protagonistes ignorent, qu’il comprend la duplicité de certains comportements.

Il est aussi beaucoup questions de langage. Comment les humains se comprennent-ils si les mots n’ont pas même sens pour chacun ? C’est un des rôles du théâtre, précisément de transmettre des messages, de mettre en évidence que ce qu’on dit ou voit cache presque toujours une autre dimension. Ce que les comédiens, tous typés dans leur jeu coporele et vocal, prouvent à foison en changeant au surplus de rôles par moments. Un vrai plaisir !

Avignon Du 08/07/2011 au 15/07/2011 à 22h Avignon - Salle de spectacle de Vedène Avenue Pierre de Coubertin, Vedène (extra-muros) Service de navettes du Festival Site du théâtre Réserver   Créteil Du 12/10/2011 au 15/10/2011 à 21h sam 20h30 Maison des arts de Créteil Maison des Arts Place Salvador Allende 94000 Creteil Téléphone : 01 45 13 19 19. Site du théâtre Réserver   Reims Du 08/11/2011 au 10/11/2011 La Comédie 3, chaussée Bocquaine, 51100 Reims Téléphone : 03 26 48 49 00. Site du théâtre Réserver   Saint-Denis - Festival d'Auromne de Paris Du 14/11/2011 au 04/12/2011 Théâtre Gérard Philipe 59 Boulevard Jules Guesde, 93 Saint-Denis Téléphone : 01 48 13 70 00 . Site du théâtre Réserver   Beauvais Du 06/12/2011 au 07/12/2011 Théâtre de Beauvais Place Georges Brassens 60000 Beauvais contact@theatredubeauvaisis.com Téléphone : Tél : 03 44 06 08 20. Site du théâtre Réserver  

L'entêtement

de Rafael Spregelburd

Comédie Théâtre
Mise en scène : Élise Vigier, Marcial Di Fonzo Bo
 
Avec : Judith Chemla, Jonathan Cohen, Marcial Di Fonzo Bo, Sol Espeche, Pierre Maillet, Felix Pons, Clément Sibony, Élise Vigier

Traduction : Marcial Di Fonzo Bo, Guillermo Pisani

Dramaturgie Guillermo Pisani

Scénographie, lumières Yves Bernard

Musique : Étienne Bonhomme

Costumes : Pierre Canitrot

Perruques, maquillage: Cécile Kretschmar

Durée : 2h15 Photo : © Christophe Raynaud De Lage  

Production :Théâtre des Lucioles (Rennes)

Coproduction : Festival d'Avignon, Théâtre (Nîmes), L'Hippodrome (Douai), Festival d'Automne (Paris), Maison des Arts (Créteil), Théâtre du Beauvaisis (Beauvais), Le Maillon (Strasbourg), Théâtre (Saint-Quentin-en-Yvelines), Théâtre Gérard Philipe (Saint-Denis), Festival delle Colline Torinesi  (Turin), Institut français (Barcelone)
Soutien : Festival GREC (Barcelone),  CENTQUATRE (Paris), HighCo

Lecture: Rafaël Spregelburd, "L'Entêtement", Paris, L'Arche, 2011