Jean-Pierre BOURCIER Avignon
Contact
Publié le 26 mars 2011
La danse sera à l'honneur du Festival d'Avignon 2011. Le danseur/chorégraphe Boris Charmatz est l'artiste associé de cette 65è édition. Mais en danse comme en théâtre, c'est un vent de combat autant qu'un désir de liberté qui traversera, selon les directeurs Hortense Archambault et Vincent Baudriller, cette manifestation.

En présentant le programme du prochain Festival d'Avignon avec son co-directeur Vincent Baudriller, Hortense Archambault a évoqué un document de Jacques Derrida daté de 2004, une « Lettre à la vieille Europe » dans laquelle il demande « une nouvelle culture européenne, une nouvelle politique altermondialiste ». « C'est très proche du programme du Festival alors que des mouvements de liberté s'expriment non loin de nos frontières », a-t-elle souligné ajoutant « qu'une dizaine d'artistes invités seront là pour la première fois et que les deux-tiers de notre programme seront des créations »

Ce 65è festival Festival commencera le 6 juillet, non par un spectacle donné dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes mais dans trois autres lieux différents. Dans la mythique Carrière de Boulbon sera présenté « Le Suicide » du Russe Nicolaï Fridman dans une mise en scène très attendue de Patrick Pineau. A l'Opéra-Théâtre de la capitale du Vaucluse, Arthur Nauzyciel adaptera le roman de Yannick Haenel, « Jan Karski ». Troisième lieu de cette ouverture, le Gymnase du Lycée Mistral accueillera la danse d'Anne-Karine Lescop avec « Petit projet de la matière ».

La Cour d'honneur reviendra donc, en premier, à Boris Charmatz (le 7 juillet) avec sa trentaine de jeunes pour présenter « Enfant », un thème à la fois sur la transcendance, la transgression, l'enfant qui grandit – le programme illustre ce thème avec le dessin de Jean-Luc Moulène. Charmatz reprendra un peu plus tard au stade de Bagatelle en plein air « La Levée des conflits », une « sorte de Woodstock sur l'herbe ». De la danse donc il y aura avec des chorégraphes prestigieux comme William Forsythe (« Unwort »), Anne Teresa De Keersmaeker avec une création et une reprise de son magnifique « Fase », Xavier Le Roy avec sa création « Low Pieces » et « Produit d'autres circonstances », Rachid Ouramdane et sa nouveauté « Exposition Universelle », Meg Suart avec « Violet », Cecilia Bengolea & François Chaignaud (« Danses Libres »). Il faut ajouter deux spectacles où la danse flirte fortement avec le théâtre, les « Courts-Circuits » de François Verret, « Chronique d'une vie : épisode 1 et 2 » de Kelly Copper & Pavol Liska, et « This Situation » de Tino Sehgal.

Autres événements : la soirée musicale dans la Cour d'honneur (18 juillet) avec Jeanne Moreau & Etienne Daho reprenant « Le Condamné à mort » de Jean Genet et le 40è anniversaire de l'aventure « Théâtre Ouvert » ... au théâtre contemporain, créé par Lucien et Micheline Attoun, où l'on suivra des mises en espace de Françon, Vincent, Lambert et Maragnani.

Le théâtre encore avec des surprises en perspective. L'Espagnole Angélica Liddell, qui avait bouleversé le public l'an dernier, revient avec une création, « Maudit soit l'homme qui se confie en l'homme : un projet d'alphabétisation » (« Maldito sea el hombre.... »). Retour aussi du Belge Guy Cassiers, ici dans la Cour d'honneur, avec une évocation de Jeanne d'Arc et Gilles de Rais, "Sang & Roses. Le Chant de Jeanne et Gilles" d'après Tom Lanoye. Et puis Patrice Chéreau proposera, en anglais, la pièce de Jon Fosse « I am the wind » ; Romeo Castellucci adaptera une nouvelle de Nathaniel Hawthorne « Le voile noir du pasteur » et proposera une installation (à la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon) « Sul Concetto di volto nel figlio di Dio » ; l'iconoclaste Vincent Macaigne proposera une vision d'Hamlet avec « Au moins j'aurai laissé un beau cadavre ». L'auteur Strindberg sera deux fois à l'affiche avec « Mademoiselle Julie » mis en scène par Frédéric Fisbach, et une adaptation 'd'après Mademoiselle Julie' par Katie Mitchell & Leo Warner. On retrouvera aussi Sophie Perez & Xavier Boussiron pour « Oncle Gourdin », Elise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo pour deux pièces de Spregelburd : « L'Entêtement » et la reprise de « La Paranoïa ». Pascal Rambert présentera sa création, « Clôture de l'amour ». Mais n'oubliez pas le très politique « Yahia Yaïch - Amnesia » des Tunisiens Jalila Baccar & Fadhel Jaïbi.

L'an prochain, c'est le Britannique Simon McBurney qui sera l'artiste associé du festival... Avignon, théâtre du monde, c'est sûr.

Avignon 2011, liberté et enfance dans l'art
à propos...

Festival d'Avignon - du 6 au 26 juillet 2011.

Festival OFF Avignon - du 8 au 31 juillet 2011.

  Photo : © DR - Festival d'Avignon