Karine PROST Avignon
Contact
Publié le 30 juillet 2010
Avec la fin du festival, arrive l'heure des traditionnels bilans. Pour l'équipe d'AF&C (Avignon Festival et Compagnies) l'édition 2010 du festival OFF, dédiée à la mémoire d'André Benedetto, s'annonce d'ores et déjà comme une réussite.

Avec plus de 40 000 cartes vendues cet été, le festival OFF se porte décidement plutôt bien. Une progression de vente d'au moins 5% par rapport à l'année dernière, qui semble s'être répercutée sur tous les lieux du Off. Des lieux eux-mêmes de plus en plus nombreux : 123 cette année, avec une offre d'environ 96 000 places de spectacle proposées tous les jours.

Le "Village du OFF", qui a permis cette année de regrouper tous les services de l'association AF&C en un même lieu, est également vécu comme une réussite. Près de 20 000 festivaliers, artistes, professionnels et publics y seraient passés en trois semaines.  "Le Village est devenu un point de rendez-vous incontournable, un forum pour les débats, les réflexions et les propositions liées aux problématiques de notre métier et au monde contemporain" explique Greg Germain, Président du bureau d'AF&C.

Le OFF serait également de plus en plus visible, notamment à l'étranger. Pour preuve, le nombre de pages du site du OFF lues en l'espace d'un mois : "près de 3 millions de pages lues entre le 27 juin et le 27 juillet, depuis 105 pays, soit une progression de 50%". Autre bonne surprise, la fréquentation de la revue de presse réalisée et mise en ligne cette année sur un blog. Elle "est déjà lue dans tout le territoire français et dans 32 pays étrangers, alors que nous n'avons fait aucune communication sur cette nouveauté !" poursuit G. Germain.

Il est donc évident que le festival OFF n'est plus un festival franco-français. Si, depuis longtemps, des compagnies étrangères viennent proposer leurs créations sur les scènes avignonnaises, cette vocation internationale commence désormais à s'institutionnaliser. "Nous sommes déjà allés nouer des partenariats internationaux, souligne Greg Germain. Ils sont déjà signés avec le Festival de Busan, en Corée. Ils sont en cours avec le Fringe d'Edinburgh (...), nous sommes en contact avancé avec le Festival d'Okinawa et avec celui de Shangaï, de Taïwan et avec le OFF de Pékin".

Des partenariats qui se conjugent aussi au niveau local. Grâce à la Ville d'Avignon, bien entendu, qui a déjà permis de réaliser les avancées actuelles. Mais les projets s'orientent aussi vers la CCI, l'ADAMI, la SPEDIDAM, la SACEM et la SACD.

Et à l'heure des bilans, ce sont donc aussi les projets nouveaux qui se dessinent. "Pour la première fois dans l'histoire du OFF (...) nous nous sommes donnés les moyens d'anticiper le développement du festival. Tel que vous l'avez découvert cette année, vous retrouverez le Village du Off en 2011 et en 2012. D'ores et déjà, tous les éléments nécessaires à la préparation par les compagnies du prochain festival sont en ligne".

Et s'il peut sembler un peu prématuré à certains de déjà penser au OFF 2011, la création continue sûrement son bonhomme de chemin. Sur cette voie ouverte par Benedetto, auquel tous rendent hommage. "On ne le répètera jamais assez : c'est grâce à l'ouverture de cet espace parallèle, à cet appel d'air, qu'aussitôt, d'autres artistes et créateurs confirmés ou en graine, ont décidé eux aussi de tenter leur chance".

le 30 juillet 2010 à 16:00
De : Eleonor zastavia Titre : pas tout à fait le même point de vue pas tout à fait le même point de vue ! c'est le moins qu'on puisse dire, sur http://lebruitduoff.com : lire l'édito : petite Conférence de Presse entre amis !
Off 2010, bilan positif